Sénégal : médiocre taux de croissance de 3%, Amadou Hott reconnait qu’il y a des efforts à faire…

Sénégal : médiocre taux de croissance de 3%, Amadou Hott reconnait qu’il y a des efforts à faire…

Amadou Hott reconnait qu’il y a encore des efforts à faire, Il a dévoilé les cinq axes prioritaires du PAP 2A ; il s’agit de la souveraineté alimentaire, sanitaire et pharmaceutique, l’industrialisation pour le développement endogène, l’accélération de la transformation numérique, le renforcement de la protection sociale des couches vulnérables ainsi que le développement du secteur privé.

La réalisation de ces axes prioritaires nécessite l’implication du secteur privé, c’est pourquoi selon le ministre, près de 39% des 14 712 milliards du PAP 2A vont être dédiés au secteur privé. Il annonce la mise en place de deux mécanismes de financement en vue de soutenir le secteur privé ; 300 milliards pour les PME et les grandes entreprises avec l’Etat qui donne des garanties aux banques.

Sur l’initiative de la suspension des paiements de l’intérêt et du principal de la dette, le ministre informe que le Sénégal a bénéficié autour de 28 milliards en 2020 et pour le premier semestre de 2021, il a prédit la création d’un million d’emplois formels sur la période de 2019 à 2023.

Le ministre de l’économie, du plan et de la coopération révèle que le financement de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack est pratiquement bouclé avec le ministre des finances de la chine

GFM

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !