Finacement politique : PASTEF table sur la transparence

Finacement politique : PASTEF table sur la transparence

 Le leader de Pastef Ousmane Sonko a déclaré que son parti n’acceptera aucun financement émanant d’un lobby quelconque. Une manière pour lui de botter en touche les accusations portées à son encontre et liées au financement de son parti. Et de réitérer, dit-il, « l’indépendance financière » de Pastef qui célèbre son sixième anniversaire ce 4 janvier. La question financière, ajoute Sonko, ne doit plus être un tabou et se fait de manière transparente comme dans les grandes démocraties.
 Ousmane Sonko a appelé ses camarades de parti et partisans à ne pas tomber dans le piège du débat sur la candidature. «Que personne ne vous embarque dans le débat de troisième mandat.  Si nous devons parler, parlons de troisième candidature. Car troisième mandat et troisième candidature c’est différent. Wade avait fait une troisième candidature mais est-ce qu’il a eu un troisième mandat ?», a-t-il lancé à ses militants lors de la rentrée politique de sa formation politique. Troisième mandat et troisième candidature Et d’ajouter : « Sémantiquement ils veulent mettre dans nos têtes que s’il dépose une candidature, son conseil constitutionnel va la valider. L’élection 2024 c’est l’affaire du peuple. Si ce peuple le regarder dire qu’il sera candidat, ce sera l’affaire du peuple. Mais ce qu’on lui dit nous, c’est que candidat ou pas candidat 2024 ils vont dégager», a craché le leader de Pastef.

Avec SENEWEB

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !