Russie : la santé de Navalny se détériore, ses partisans se mobilisent

Russie : la santé de Navalny se détériore, ses partisans se mobilisent

Alexeï Navalny a été transféré dans l’hôpital de la colonie pénitentiaire de Pokrov, à l’est de Moscou. L’opposant, qui a entamé une grève de la faim la semaine dernière pour protester contre ses conditions de détention, dit avoir de la fièvre et tousser de manière intempestive.

Même en prison, Alexey Navalny fait parler de lui. Les services pénitentiaires russes ont confirmé son hospitalisation pour une affection respiratoire, couplée à une poussée de fièvre. La santé de l’opposant semble se détériorer encore un peu plus, une semaine après le début de sa grève de la faim pour exiger d’être examiné par un spécialiste des maux de dos.

Un sondage du centre Levada, l’institut le plus indépendant du pays, montre que 48% des Russes estiment que sa condamnation est justifiée. Seuls 29% des personnes interrogées pensent qu’il a été condamné à tort. En revanche, 82% affirment avoir suivi de près ou entendu parler de son incarcération alors que les proches de l’opposant cherchent à mobiliser la population pour organiser leur grande manifestation de printemps. Il y a deux semaines, ils ont lancé une pétition en ligne où les personnes qui sont prêtes à sortir manifester peuvent s’inscrire et force est de constater que l’enthousiasme n’est pas au rendez-vous.

Si la vidéo dénonçant le Palais de Poutine au bord de la mer Noire a recueilli des millions de vues en quelques heures, à peine plus de 390 000 personnes se sont inscrites à ce jour. Il faudra encore attendre un peu pour la récolte des 500 000 signatures que l’état-major souhaite réunir avant d’indiquer le lieu et l’heure de la manifestation.

RFI

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !