Brésil: chômage record, les habitants plongent dans une précarité amplifiée par la pandémie

Brésil: chômage record, les habitants plongent dans une précarité amplifiée par la pandémie

Le taux de chômage atteint des records au Brésil avec 14,7% de personnes sans emploi. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis le début de la pandémie, qui a touché de plein fouet ce pays qui enregistre plus de 450 000 victimes du Covid-19.

Sur un petit carré d’herbe, entre deux parkings, Reinaldo avale son déjeuner. Il a perdu son travail au début de la pandémie, et depuis janvier, il travaille en tant que chauffeur Uber. Mais même s’il est au volant 12 heures par jour, ce n’est pas assez. « Je suis criblé de dettes, je dois même rembourser le prêt pour ma voiture, explique-t-il. Si j’ai autant de dettes, c’est parce qu’on arrive à peine à manger. Et malheureusement Uber ne nous suffit pas, ça ne paie pas bien. »

Depuis que sa femme est décédée du Covid-19 l’année dernière, il est seul avec ses six enfants et quatre petits-enfants, tous dépendent de ses revenus. « C’est vraiment, vraiment difficile, se désole-t-il. On n’a aucune chance de s’en sortir. Je n’ai plus de rêves, nous n’avons plus de rêves… Je ne crois pas en l’avenir. »

« On se sent impuissant »

Les larmes aux yeux, Paulo, qui partage son repas avec lui, regrette de ne pas pouvoir payer des études à sa fille de 18 ans. Il a perdu son emploi dans la sécurité privée. « On se sent impuissant, confie-t-il. Et tout le monde est dans la même situation. C’est très visible si vous marchez dans la rue ici : plein de personnes font la manche au feu rouge. Mais en fait, le plus dur, c’est de ne pas tomber dans la dépression, c’est ça la vérité. »

Alors qu’une troisième vague de coronavirus menace le Brésil, les opposants au gouvernement défileront dans les rues ce samedi pour réclamer notamment le retour d’une aide d’urgence.

RFI

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci