600 corps retrouvés dans la ville de Tigré après un affrontement avec les troupes éthiopiennes : rapport

600 corps retrouvés dans la ville de Tigré après un affrontement avec les troupes éthiopiennes : rapport

Au moins 600 personnes dans la région du Tigré, au nord de l’Ethiopie, ont été brutalement tuées lors d’une offensive menée au début du mois par les forces fédérales du comté contre le Front populaire de libération du Tigré (Front populaire de libération du Tigré, ou FPLT), selon un rapport publié mardi.

Les corps ont été retrouvés dans la ville de Mai Kadra peu après l’avancée du 9 novembre, a indiqué la commission éthiopienne des droits de l’homme, selon le Washington Post.

Certains des corps ont été retrouvés avec des blessures et des coups de couteau, ce qui « indique la commission d’une grave violation des droits de l’homme qui peut constituer un crime contre l’humanité et un crime de guerre », a déclaré la commission.

Selon le rapport, l’attaque aurait pu être basée sur l’appartenance ethnique des victimes.

Le Premier ministre Abiy Ahmed, qui a remporté le prix Nobel de la paix en 2019, a tenté de centraliser le pouvoir dans le pays dans la Corne de l’Afrique en septembre et aurait été furieux de la décision du Tigré d’organiser sa propre élection après le report des élections nationales en raison de COVID-19.

Le conflit est considéré par les experts comme une menace sérieuse de déstabilisation de la région. Le FPLT dispose d’une force remarquable et il existe une menace de guerre civile.

Michelle Bachelet, la responsable des droits de l’homme des Nations Unies, a déclaré : « La rhétorique très agressive des deux côtés concernant la lutte pour Mekele est dangereusement provocatrice et risque de mettre en grave danger des civils déjà vulnérables et effrayés ».

Il a déclaré que l’allégation selon laquelle les dirigeants du Tigré se cachaient parmi les civils « ne donne pas alors carte blanche à l’État éthiopien pour répondre par l’utilisation de l’artillerie dans les zones densément peuplées ».

Source : Fox News

error: Oups... contenu protégé ;)