Patrice Quarteron dézingue Booba : « Il va se prendre une gifle »

Patrice Quarteron dézingue Booba : « Il va se prendre une gifle »

Ce n’est plus un secret pour personne, entre Patrice Quarteron et Booba, l’amour n’est pas au beau fixe. Depuis plusieurs années, le boxeur reproche au rappeur de se faire passer pour le porte-parole des banlieues, alors que Patrice Quarteron estime qu’il « n’est qu’une caricature des cités« . Dimanche 5 janvier 2020, dans les colonnes de Nice Matin, il a assuré qu’il ne se battrait pas contre lui, contrairement aux nombreuses rumeurs. « Mais il va se prendre une gifle. C’est tout ce qu’il va se passer« , a lancé Patrick Quarteron. L’idée d’un combat n’est donc pas du tout dans les cartons. « Ce serait comme mettre Quarteron face à Mbappé sur un terrain de foot. Je ne sais pas jouer. Vous pensez que j’ai ma chance ?« , a-t-il expliqué.

Selon lui, une réconciliation avec Booba n’est pas possible. Il assure que les deux hommes ne vivent pas dans le même monde. « Lui, c’est un bourgeois qui vient de Meudon-la-Forêt, et c’est inventé une vie en banlieue. C’est un charlatan. Et ça, il va le payer. Il ne connaît rien à la cité et véhicule une fausse image, comme si on était tous des zouaves« , a encore déclaré l’ancien boxeur, qui a raccroché ses gants.

Patrice Quarteron regrette le manque de réparti de Booba

Alors que certains pensent qu’il va trop loin dans les clashs avec le rappeur, il assure n’en avoir rien à faire et reste naturel. En mars 2019, il avait tenté de faire irruption sur le plateau de Touche pas à mon poste, alors que Booba était l’invité. Venu avec une dépanneuse et un mégaphone aux studios de Canal Factory, le champion avait finalement été escorté vers la sortie par la police. « C’était une opération de débusquage« , avait-il assuré quelque temps après. Seulement à ce petit jeu, Patrice Quarteron semble être tout seul. En effet, le rappeur, qui ne manque pourtant pas de réparti avec Kaaris, se refuse à faire tout commentaire à ce sujet. « Dans la vraie vie, quand on veut jouer, un moment on se prend un os. Je suis son os. J’ai voulu mettre les pendules à l’heure. Il se croit invincible, ça suffit. Il est temps qu’il apprenne à respecter les gens. Et il faut que les gamins arrêtent de croire ce qu’il raconte« , avait encore lancé l’ancien boxeur.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !