Quand les Etats-Unis auront-ils un nouveau président ?

Quand les Etats-Unis auront-ils un nouveau président ?

C’est la question que vous vous posez sans doute mais la réponse est honnêtement complexe. Une chose est sûr; lentement mais sûrement, Joe Biden se rapproche de la maison blanche et quelques dizaines de milers de bulletins vont peut-être faire la différence en Pennsylvanie.

Joe Biden devance désormais Donald TRUMP de 13 000 voix d’avance seulement, une victoire du candidat démocrate en Pennsylvanie lui permettrait d’obtenir 20 grands électeurs. Mathématiquement ce serait donc suffisant pour atteindre la majorité et accéder à la maison blanche. son avance ne cesse de s’accroître plus les heures passent grâce aux votes par correspondance. Ces votes lui sont favorables en grande majorité, il en reste encore un certain nombre à dépouiller; plusieurs dizaines de milliers.

Les règles de l’Etat indiquent qu’un recomptage est possible si la différence est inférieure à 0,5%. Joe Biden pourrait aussi atteindre la majorité en remportant le Nevada où il a 20 000 voix d’avance sur la base de 88% des bulletins dépouillés.

Donald Trump peut lui espérer peut-être remporter la Caroline du Nord mais ce ne sera pas suffisant pour atteindre les 270 grands électeurs. Le président sortant qui continue de crier à la fraude, il soupçonne que des soi-disant bulletins « illégaux » soient pris en compte mais où ? quand ? eh bien aucune preuve concrète ne vient étayer ces accusations.

Rappelons que la prise en compte de ces bulletins par correspondance est légale et prévue par les règles électorales, mais cette tentative de Donald Trump semble susciter l’inquiétude et le malaise aussi dans les rangs républicains.

Un tweet de Pat Toomey(ci-dessus) qui disait que « Donald Trump a tort de dire que l’élection a été truquée, corrompus et volée » et ce n’est pas la seule voix critique côté républicain à se faire entendre « le discours du président hier soir m’a beaucoup dérangé » explique le sénateur républicain de Pennsylvanie Pat Toomey car « le président a formulé des allégations très graves sans aucune preuve ».

E. News

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !