États-Unis: une vidéo de recrutement de la CIA fait polémique chez les conservateurs

États-Unis: une vidéo de recrutement de la CIA fait polémique chez les conservateurs

Aux États-Unis, une vidéo de la CIA – publiée il y a plus d’un mois – fait polémique du côté des conservateurs. Depuis le début de l’année, l’agence de renseignement américaine met en avant la diversité de ses employés dans une campagne de recrutement sous forme de portraits vidéo. Mais dans l’un des sept portraits publiés sur YouTube, une jeune femme revendique ses origines hispaniques et ses valeurs féministes. Un signe de faiblesse de l’Amérique selon les partisans de Donald Trump.

Dès le début de la vidéo, la jeune femme revendique ses origines hispaniques sur des notes de piano et de violons. Sur des images au ralenti, elle marche dans les couloirs, rit avec ses collègues. La vidéo de la CIA a tout du spot publicitaire classique.

Mais une phrase a fait bondir certains internautes : « Je suis une femme de couleur, je suis une mère. Je suis une femme cisgenre, une millennial. On m’a diagnostiqué un trouble d’anxiété généralisée. »

« Détruire le pays de l’intérieur »

Un vocabulaire très progressiste. Certains internautes influents au sein des milieux conservateurs ont aussitôt critiqué sur Twitter l’emprise du politiquement correct au sein de la CIA. Ils estiment que cette puissante agence des États-Unis se ridiculise en partageant ces valeurs.

Critique relayée, lundi, par l’un des fils de Donald Trump qui a affirmé que la Chine et la Russie avaient dû rire aux éclats en visionnant cette vidéo et que cela ressemblait à une « stratégie de guerre psychologique d’une agence d’espionnage, pour détruire le pays de l’intérieur ».

La CIA n’a pas commenté ces propos, mais un ancien chef du personnel de l’agence a défendu ce spot. Il estime que ceux qui n’aiment pas la vidéo ne sont probablement pas la cible de cette campagne de recrutement.

RFI

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci