Côte d’Ivoire : Présidentielle sous tensions

Côte d’Ivoire : Présidentielle sous tensions

L’élection présidentielle en côte d’Ivoire s’est déroulée dans un contexte particulier. L’opposition qui rejette la candidature à un troisième mandat du président sortant Alassane Ouattara a appelé au boycott et à la désobéissance civile. Un appel qui a été partiellement entendu notamment dans les fieffes de l’opposition où certaines localités ont été bloquées et des routes ont été barrées pour empêcher l’acheminement du matériel électoral où certains bureaux de votes ont été saccagés.

Mais pour la commission électorale indépendante, ces incidents sont « insignifiants » ; sur 22 000 bureaux de vote une cinquantaine seulement ont été saccagés. Aussi des conférences de presse ont été donnée pour l’opposition avant la fermeture des bureaux de vote. L’un de ces représentants Pascal Affi N’Guessan a déclaré que ce Samedi 31 Octobre il n’y avait pas eut d’élections présidentielles en côte d’ivoire.

De son côté le RHDP, le parti au pouvoir qui a attendu la fermeture des bureaux de vote pour tenir sa conférence de presse a remercié les ivoiriens de s’être rendu massivement pour voter pour la stabilité et le développement du pays.

La CEI a annoncé qu’il n’y aurait pas de résultats provisoires ni de taux de participation dans l’immédiat.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !