Mort du policier Lat Ndiaye: Comment les limiers ont débusqué les suspects

Mort du policier Lat Ndiaye: Comment les limiers ont débusqué les suspects

Dix suspects ont été déférés  au parquet hier mardi. Ce, dans l’affaire Lat Ndiaye, l’agent du Gmi tué lors d’un contrôle. Associations de malfaiteurs, homicide sur un agent de la force publique dans l’exercice de ses fonctions, conduite sans permis, refus d’obtempérer, complicité de conduite sans permis, remise d’une voiture à un tiers non détenteur du permis, mise en danger d’autrui, faux et usage de faux dans un document administratif, ce sont les faits qui leur sont reprochés.

Les faits se sont produits dans la nuit du 26 au 27 mai, vers 1 heure 45, relate Libération. Un véhicule sans plaque d’immatriculation, de couleur grise, roulant à vive allure et faisant des zigzag, a foncé sur un check-point de la police vers le rond-point «diouti ba» (Rufisque). L’agent de police K. B. a pu l’éviter de justesse. Mais, le conducteur dudit véhicule a violemment heurté au cours de son passage forcé, Lat Ndiaye, un agent du Gmi.

Dans sa fuite, le conducteur de la voiture en cause est passé au milieu du rond-point pour continuer son trajet en direction de Bargny. Lat Ndiaye est mort sur le coup. Quelques minutes après, les policiers de Rufisque qui étaient en chasse apprennent que juste après la station de pesage des camions située à l’entrée de Diamniadio, les occupants du véhicule en cause, au nombre de cinq, sont descendus avant de prendre la fuite dans la brousse vers des zones non habitées, en abandonnant sur place la voiture dont les pneus étaient crevés.

Une fouille du véhicule Bmw, après le passage de la police scientifique, a permis de trouver un certificat de mise à la consommation (Cmc), une assurance établie au nom d’A. Ndiaye et portant sur les caractéristiques du véhicule. Dans cette même rubrique, deux cahiers de cours (Anglais et Espagnol) de la classe de 2nd, ont été extraits d’un sac noir trouvé dans la malle du véhicule. Sur l’une des pages du cahier d’anglais, il a été trouvé une feuille de devoir d’anglais, renseignant sur le nom de l’élève et sur l’établissement. De plus, dans la boîte à gants du véhicule, il a été trouvé une facture de batterie délivrée par un établissement de vente de pièces détachées et divers sis à Guédiawaye.

L’analyse de ces éléments a laissé entrevoir que les occupants du véhicule en fuite, sont probablement de jeunes élèves, habitant à Thiès et que Cheikh Dieng pourrait être le propriétaire du véhicule. Sans tarder, trois groupes d’investigateurs ont été constitués pour patrouiller, en vue d’interpeller les fuyards. Ainsi, la route nationale menant jusqu’à Thiès, la brousse située derrière les localités de Sendou, Diamniadio, Yene et les routes secondaires et autres contournements, menant vers Thiès, ont été investiguées. Et de fil en aiguille, suivant ces indices, les enquêteurs mettront la main sur les suspects.

Source : iGFM

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci