Incidents du match contre Coton Sport : Ce que risque le Jaraaf

Incidents du match contre Coton Sport : Ce que risque le Jaraaf

De lourdes sanctions devraient tomber sur le Jaraaf de Dakar après l’agression dont été victimes les arbitres maliens du match contre le Coton Sport de Garoua, en quart de finale de la Coupe de la CAF.

Dimannche dernier, le stade Lat Dior de Thies a été le théâtre des incidents, lors du quart de finale retour de Coupe CAF entre le Jaraaf et le Coton Sport de Garoua. A l’issue de la rencontre que les Sénégalais ont gagné (2-1), mais été éliminés, le corps arbitral, dirigé par l’arbitre malien Boubou Traoré, avait été violemment agressée par l’équipe vaincue. Deux jours après, la Confédération Africaine de Football a réagi en sortant un communiqué dans lequelle elle demande une enquête approfondie.

Sanctions financière et sportive
Le Jaraaf de Dakar croise les bras depuis l’agression dont ont été victimes les arbitres de la rencontre. Sachant que les choses se sont passées sur leur terrain et au moment où ils sont éliminés, les Médinois risquent gros. La Confédération africaine de football devrait infliger au Jaraaf une sancton financière assortie d’une amende. «En ma qualité de responsable des arbitres de la zone ouest A, membre du panel des experts techniques de la CAF, je condamne fermement cette attitude et assisterai les arbitres dans toutes les procédures judiciaires qu’ils voudront initier», a averti Malang Diédhiou, responsable des arbitres dans la Zone Ouest A de la CAF.

Pire, sur le plan sportif, le club de l’ancien gardien de but de l’équipe du Sénégal, Cheikh Seck, pourrait également être privé de compétitions africaines. « Ces actes d’incivilité ne sauraient être tolérés. Ils n’ont pas leur place dans notre football, mais malheureusement ils ont tendance à se généraliser sur les terrains. La CAF se réserve le droit de revoir à la hausse les barèmes de sanctions pour ces actes », a indiqué l’instance.

Le stade Lat Dior en danger?
A cause de ces incidents, tout le Sénégal pourrait perdre gros. Le stade Lat Dior qui était le théâtre de la scène, risque d’être suspendu. ‘’Ces faits peuvent nous valoir une suspension du stade Lat-Dior, notre seul espoir d’accueillir des matchs internationaux. Cela serait préjudiciable pour notre équipe nationale à la veille d’échéances capitales’’, a prévenu Malang Diédhiou. Effectivement, l’unique enceinte va accueillir les prochaines rencontres des Lions notamment les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, qui débuteront au mois de septembre.

En tout cas, le Sénégal n’est pas à l’abri d’une sanction et il faut s’attendre à tout malgré les excuses du club sénégalais et la condamnation des incidents par la Fédération.

Source : iGFM

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci