🇺🇸 Affaire famille Diol tuée à Denver : le témoignage glaçant d’Abou Diol après la condamnation du meurtrier

🇺🇸 Affaire famille Diol tuée à Denver : le témoignage glaçant d’Abou Diol après la condamnation du meurtrier

Siebert, le meurtrier des cinq membres de la famille Diol, tués à Denver ( Etats-Unis) au cours d’un incendie de maison en 2020, a fait face hier mercredi, au juge du tribunal des mineures. Il a été condamné à trois ans de prison après une première condamnation à sept ans par le tribunal de district. Le père de la famille des défunts, Abou Diol a fait part de sa déception au prononcé de la condamnation. 

« Ils ont tué cinq personnes…Notre famille n’en revient pas », a-t-il lâché lors de son témoignage. Avant d’affirmer que l’incendie mortel a détruit : « le meilleur de notre famille », estimant  que cela n’a aucun sens pour un jeune de 14 ans d’aller chez quelqu’un à 2 heures du matin ivre et de tuer des gens.

« S’il sort dans 10 ans, c’est bien pour lui, mais qu’en est-il de nous ? », s’est-il interrogé. Un autre membre de la famille Diol, rescapé de l’incendie a aussi témoigné. Il s’est rappelé avoir ouvert une porte, il a vu tous les membres la famille en flammes. Puis, il a affirmé avoir sauté d’une fenêtre et s’est cassé la jambe. Sa femme avait aussi sauté d’une fenêtre et s’est cassé la jambe, dit Abou Diol.  

«Je me tiens juste devant vous essayant de m’exprimer,  mais je suis mort sans ma femme et ma fille »

« A ce stade, rien de plus à dire. Nous nous en remettons à Dieu et nous sommes derrière le système judiciaire », a-t-il fait savoir. Non sans indiquer au juge : « vous pouvez l’améliorer…. Ce qu’ils ont fait, même s’il est enfermé depuis 100 ans, cela ne change pas pour nous ». 

Poursuivant, il a ajouté : «  Ils ont tué beaucoup d’entre nous aussi. Maintenant, nous essayons juste de ne pas penser à nous tuer tous les jours. Mais, je ne le ferais pas, parce que je ne veux pas leur donner une autre victoire. Mais je suis un mort. Je me tiens juste devant vous essayant de m’exprimer mais je suis mort sans ma femme et ma fille  ». 

Diol n’en revient pas que Siebert, le meurtrier de sa famille soit condamné à 10 ans de prison et qu’il sera libre dans 10 ans.

Les deux autres mis en cause, Bui et Seymour ont été officiellement inculpés en tant qu’adultes début février 2021. Ils risquent des peines plus longues que Siebert, car il étaient  plus âgés que ce dernier au moment des faits. 

PressAfrik

error: Oups... contenu protégé ;)