🇸🇳 Wave : comprendre l’enjeu de sa nouvelle licence d’établissement de monnaie électronique (EME)

🇸🇳 Wave : comprendre l’enjeu de sa nouvelle licence d’établissement de monnaie électronique (EME)

La « start-up » de finance digitale, Wave, vient d’obtenir sa licence d’établissement de monnaie électronique auprès de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest. C’est la première structure de ce genre à obtenir cette licence.

Wave a grandi de manière vertigineuse depuis sa création au Sénégal en 2018. En quatre ans cette société de la fintech est devenu le plus grand service de mobile money au Sénégal. La société revendique plus de six millions d’utilisateurs actifs par mois. L’année dernière, elle avait levé 200 millions de dollars de fonds d’investissement.

Nouveau cap

Du mobile money Ã  la banque en ligne, Wave vient donc de franchir un nouveau cap. Avec cette licence, la désormais célèbre enseigne bleue au pingouin devient une banque électronique à part entière, avec un accès direct à la Banque centrale de l’UEMOA. Jusqu’à présent Wave devait traiter avec des établissements partenaires pour pouvoir fonctionner. Aujourd’hui, cette licence va permettre d’offrir plus de services financiers, assure Wave : tels que les paiements marchands, le crédit et les transferts d’argents internationaux.

« Signal fort Â»

Wave est la première structure qui n’est pas une banque ni un opérateur de télécommunication à se voir accorder cette licence d’établissement de monnaie électronique par la BCEAO. « C’est un signal fort de la reconnaissance grandissante pour de nouveaux modèles d’inclusion financière Â», indique la société dans un communiqué.

Cette start-up s’est imposée sur le marché du mobile money au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Elle s’est distinguée de ses concurrents tels qu’Orange Money ou Moov Money par ses retraits et dépôts d’argents sans frais et par son taux fixe de 1% sur les transferts nationaux. Sa facilité d’utilisation est également mise en avant.

RFI