🇸🇳 Une deuxième usine de dessalement va être implantée à Diamniadio

🇸🇳 Une deuxième usine de dessalement va être implantée à Diamniadio

Le Sénégal et l’Arabie Saoudite ont signé un protocole de financement d’une deuxième usine de dessalement de l’eau de mer, lundi au Palais de la République en présence du DG de la SONES, Charles Fall, Rokhit Gokhalela, représentant de la société saoudienne ACWA POWER et du président de la République Macky Sall. La cérémonie de signature a eu lieu le lundi 26 septembre 2022, au Palais de la République, sous la supervision du président de la République du Sénégal Macky Sall. Etaient également présents, Monsieur Khalid Al Falih, Ministre des Investissements et du Commerce du Royaume d’Arabie saoudite et M. Serigne Mbaye Thiam, Ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal.

Après le projet des Mamelles d’une production cumulĂ©e de 250.000 m3 d’eau par jour, le SĂ©nĂ©gal va se doter sous peu d’une deuxième usine de dessalement de l’eau de mer. L’offre de l’hydraulique urbaine sera ainsi renforcĂ©e puisque le nouveau projet qui sera implantĂ© sur la Grande CĂ´te, dans le PĂ´le urbain de Diamniadio et du Lac Rose, 40 kilomètres au Nord de Dakar.

 La SONES affirme dans une note que la capacitĂ© de cette infrastructure hydraulique sera de 300.000 m3/jour extensible Ă  400.000 m3/jour. Elle permettra de rĂ©duire beaucoup plus la dĂ©pendance vis-Ă -vis du système du Lac de Guiers et des forages qui assurent, aujourd’hui, environ 55% des besoins en eau potable de Dakar. Cette usine s’inscrit surtout dans la continuitĂ© du SchĂ©ma directeur, l’instrument de planification stratĂ©gique qui a permis d’identifier et de rĂ©aliser l’usine KMS3.

Ladite note ajoute qu’à travers cette usine selon toujours la note de prĂ©sentation, l’Etat anticipe sur la prise en charge de la demande en eau potable dans le triangle Dakar-Mbour-Thiès qui reprĂ©sente 3,7% de la superficie du pays et concentre près de 6 millions d’habitants, soit 35% de la population nationale. 

L’usine de la Grande CĂ´te sera rĂ©alisĂ©e en Partenariat Public PrivĂ© (PPP) de type CEP (Construction-Exploitation-PropriĂ©tĂ©). Dans ce cadre de collaboration, ACWA Power sera responsable du financement, de la construction et de l’exploitation de l’usine pendant toute la durĂ©e du contrat qui sera dĂ©finie suivant le prix de revient cible. Puis, Ă  la fin du contrat, la sociĂ©tĂ© saoudienne ACWA Power transfĂ©rera la propriĂ©tĂ© de l’usine Ă  l’Etat du SĂ©nĂ©gal.
« La signature de ce mĂ©morandum d’entente avec le groupe saoudien ACWA POWER, pour le compte de l’Etat du SĂ©nĂ©gal Ă  travers le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, est un acte d’anticipation sur l’explosion de la dĂ©mographie et de la demande dans le triangle Dakar-Mbour-Thiès qui reprĂ©sente environ 5 millions de consommateurs. C’est surtout un pas essentiel dans l’exĂ©cution de la feuille de route du Gouvernement en matière de rĂ©ponses Ă  la demande en eau potable Â», a affirmĂ© le DG de la SONES, Charles Fall.

PressAfrik

error: Oups... contenu protégé ;)