🇸🇳 L’AssemblĂ©e passe de 165 Ă  164 dĂ©putĂ©s, Goudomp lĂ©sĂ©

🇸🇳 L’AssemblĂ©e passe de 165 Ă  164 dĂ©putĂ©s, Goudomp lĂ©sĂ©

Normalement, ce sont 165 dĂ©putĂ©s qui doivent siĂ©ger Ă  l’AssemblĂ©e nationale. Mais, ce nombre n’est, aujourd’hui, pas atteint, du fait d’Ă©vènements malheureux.  En effet, durant cette prĂ©sente lĂ©gislature, 6 dĂ©putĂ©s ont Ă©tĂ© rappelĂ©s Ă  Dieu. Mais, un siège peine Ă  ĂŞtre pourvu du fait d’un vide juridique. 

Le département de Goudomp, semble avoir été le plus touchés. En effet, suite au rappel à Dieu de  Malamine Gomis, il sera remplacé par Abdoulaye Bosco Sadio qui lui aussi, n’est plus. Ce dernier a été suppléé par Mariama Ndiaye, rappelle les Echos. 

Mais, celle-ci a  aussi perdu la vie le premier octobre dernier. Conséquence de ces disparitions: le département de Goudomp se retrouve sans suppléant pour remplacer Mariama Ndiaye, induque le Journal. 

Dans ce genre de situation, le code Ă©lectoral dans son article L 150 prĂ©voit une Ă©lection partielle dans ladite localitĂ©. Mais, le problème cette fois-ci, c’est qu’au-delĂ  de l’Ă©puisement de la liste des supplĂ©ants, le dĂ©lai ne permet pas d’organiser une telle Ă©lection.  En effet, dans le mĂŞme article du code Ă©lectoral, il est-stipulĂ© qu’il n’est pas possible d’organiser cette Ă©lection partielle dès que l’on entre dans les 12 derniers mois prĂ©cĂ©dant la fin de la lĂ©gislature en question. 

Les Ă©lections lĂ©gislatives devraient avoir lieu, sauf report, d’ici neuf mois. Ainsi donc, l’AssemblĂ©e nationale passe de 165 Ă  164 reprĂ©sentants du peuple. Le dĂ©partement est, alors sĂ©rieusement lĂ©sĂ©.

iGFM