🇸🇳 Adresse à la Nation: Macky Sall ne dit rien de nouveau

🇸🇳 Adresse à la Nation: Macky Sall ne dit rien de nouveau

Les Sénégalais qui s’attendaient à des annonces phares ce vendredi sur la RTS via l’adresse à la Nation du Président Macky Sall vont aller au lit avec le suspense de la veille. Le peuple a eu droit à un discours de 9 minutes durant lequel aucun des sujets attendus comme le 3e mandat n’a été abordé.

Voir aussi : 🇸🇳 Renchérissement du coût de la vie : « ce sera une des tâches prioritaires du nouveau gouvernement » (Macky Sall).

Il a consacré l’essentiel de sa déclaration à fustiger le comportement des députés lors de l’élection du président de l’Assemblée nationale, lundi dernier. Il a émis des mises en garde contre tous les élus qui décideraient de récidiver lors des prochaines Sessions dans l’Hémicycle.

Macky Sall a également annoncé des mesures financières prises contre la vie chère et indiqué que cette dernière sera la priorité du nouveau Gouvernement qu’il va mettre en place samedi.

Le Message à la nation de SEM le Président Macky Sall en intégralité

Palais de la RĂ©publique, 16 septembre 2022

Sénégalaises, sénégalais,
Mes chers compatriotes,
J’ai souhaité m’adresser à vous après les élections législatives du 31 juillet 2022, celles des hauts conseillers des collectivités territoriales du 04 septembre, et l’installation du nouveau Parlement.
Comme en janvier dernier pour les élections territoriales, nous sommes allés aux urnes le 31 juillet pour élire nos députés.
A l’unanimité, les observateurs internationaux et de la société civile, ont témoigné que le scrutin, qui s’est déroulé sous la supervision des organes administratifs et judiciaires compétents, a été paisible, libre et transparent, garantissant ainsi la sincérité du vote et la crédibilité des résultats. Le mérite vous revient, mes chers compatriotes.
Grâce à votre participation citoyenne, dans le calme et la sérénité, notre pays a confirmé sa tradition de démocratie majeure et apaisée. Cela fait notre honneur et notre fierté.
Je vous en félicite.
Je remercie et félicite les services de l’Etat, les organes de contrôle, ainsi que les Forces de défense et de sécurité, pour la parfaite organisation du scrutin, en pleine saison des pluies, six mois seulement après les élections territoriales.
J’y associe les acteurs de la société civile et des médias, dont l’implication active a contribué à la crédibilité des opérations électorales.
Aux députés élus de toutes les formations politiques, j’adresse mes vives félicitations et mes vœux de succès dans l’exercice de leur mandat.
J’ai également une pensée pour les candidats non élus et les députés sortants.
Le renouvellement du mandat électif étant l’essence de la démocratie, la composition de la nouvelle Assemblée reflète la liberté et la pluralité de nos choix, mais aussi nos aspirations et nos espoirs. Cette expression plurielle mérite écoute et respect.
Elle rappelle à ceux et celles qui bénéficient du suffrage universel qu’en démocratie, le pouvoir appartient au peuple, et que le mandat électif n’est pas un privilège, mais une charge à échéance régulière, au service du bien commun.
C’est dans le même esprit que je salue le bon déroulement des élections pour le renouvellement du Haut Conseil des Collectivités Territoriales.
L’échéance électorale du 31 juillet refermée, il n’y a plus à mes yeux des candidats de camps opposés, mais des représentants du peuple, élus par et pour le peuple.
Il en est ainsi parce que d’Est en Ouest, du Nord au Sud, chaque voix citoyenne compte, avec les mêmes droits et la même dignité.
Au demeurant, au-delĂ  de nos convictions et de nos choix individuels, nous sommes un mĂŞme peuple, nous avons la mĂŞme histoire et le mĂŞme destin. Nous sommes une seule et mĂŞme famille.
Le choc des idées et des ambitions ne doit jamais nous faire oublier notre vivre ensemble.
Voilà pourquoi je regrette profondément les incidents survenus à l’occasion de l’élection du Bureau de l’Assemblée nationale.
Le spectacle dĂ©solant auquel certains se sont livrĂ©s dans l’enceinte de la ReprĂ©sentation nationale, en dĂ©truisant du matĂ©riel, en violant la sacralitĂ© des lieux et foulant ainsi aux pieds les dispositions du règlement intĂ©rieur de l’assemblĂ©e nationale est d’une extrĂŞme gravitĂ© ; indigne d’une dĂ©mocratie majeure et indigne de la confiance du peuple.
Ce n’est certainement pas ce que les citoyens, qui ont voté dans le calme et la transparence, attendent de leurs représentants.
Il faut prendre garde. Dans un monde exténué par les déchirures de la guerre, de la violence et de l’extrémisme, nous devons mesurer la chance que nous avons de vivre dans la paix, la sécurité et la stabilité.
Nul n’a le droit de détruire ce legs ancestral, notre bien commun.
Il nous appartient plutôt de l’entretenir et de le transmettre aux générations futures ; parce que les hommes passent, mais la nation sénégalaise demeure.
En vertu des charges constitutionnelles qui m’incombent, j’ai le devoir de nous rassembler autour de notre bien commun et de notre commun vouloir de vie commune ; parce que c’est mon rôle de garant de l’unité nationale et du fonctionnement régulier de nos institutions.
J’ai la conviction que c’est aussi le choix que vous avez exprimé, mes chers compatriotes, en votant dans le calme et la sérénité. Par ce vote, vous avez réitéré votre attachement à la paix, contre la violence sous toutes ses formes ; pour que la nation reste unie, au-delà de ses diversités, et pour que nos institutions continuent de fonctionner sans entrave.
Votre message de paix, de stabilité et d’harmonie nationale doit être entendu de tous, sans exception.
Alors que le monde entier est confronté à une flambée générale des prix du pétrole et des denrées de première nécessité, l’Etat a déjà pris des mesures sans précédent de protection sociale et de soutien aux ménages, pour plus de 620 milliards de francs cfa, soit :
➢ 300 milliards de subventions au carburant, à l’électricité et au gaz au 30 septembre 2022;
➢ 157 milliards de renonciation aux recettes fiscales pour éviter le renchérissement des prix du riz, du blé, du maïs, du sucre et de l’huile ;
➢ 120 milliards pour la revalorisation des salaires des agents publics ;
➢ plus de 43 milliards de transfert d’argent en soutien à 543 000 familles vulnérables.
Les mesures d’allègement du coût de la vie et de soutien à l’emploi et l’entreprenariat des jeunes, la lutte contre les inondations, la cherté du loyer resteront pour moi la priorité des priorités, parce que mon souci, c’est de tout faire pour rendre le quotidien plus supportable pour tous.
Dans cette optique, nous avons en perspectives de larges concertations avec toutes les parties prenantes notamment les associations de consommateurs, commerçants, etc. pour arrêter de nouvelles mesures.
Ce sera une des tâches prioritaires du nouveau gouvernement que je m’apprête à former dès demain.
Ainsi et ensemble, mes chers compatriotes, j’ai confiance que nous poursuivrons la dynamique du Sénégal que nous aimons; une nation unie, où bouillonnent sans cesse la passion et la joie de vivre ensemble ; une nation plus forte et plus prospère, dans la paix, la sécurité et la stabilité.
Je vous remercie

Pressafrik

error: Oups... contenu protégé ;)