Bill Gates préfère Android à iOS, et ce n’est pas vraiment une surprise

Bill Gates préfère Android à iOS, et ce n’est pas vraiment une surprise

Le cofondateur de Microsoft préfère les smartphones Android aux iPhone, mais ce n’est pas une question de credo, davantage le fruit d’un besoin pratique. Peut-être est-ce aussi lié au fait que certains fabricants de smartphones Android font la part belle à Microsoft.

N’y voyez pas l’héritage d’une vieille querelle, sans cesse renouvelée entre Microsoft et Apple, mais Bill Gates, co-fondateur du géant de Redmond préfère Android à iOS. Le milliardaire utilise bien évidemment des iPhone régulièrement, il le reconnaît, mais son smartphone au quotidien est animé par le système d’exploitation de Google.

« J’utilise en fait un smartphone sous Android, parce que je veux garder une trace de tout. Je joue souvent avec des iPhone mais celui que j’utilise tout le temps est Android », indiquait-il dans une interview sur Clubhouse… une application qui n’est disponible pour le moment que sur iOS.

Sur ce point particulier, cependant, Paul Davison, cofondateur de Clubhouse, qui était présent lors de l’interview, a profité de l’occasion pour annoncer que le portage de son application vers Android était un de ses objectifs principaux et que ses équipes y travaillent.

Bill Gates a davantage explicité son choix après que le journaliste Andrew Ross Sorkin, l’hôte de la Room Clubhouse, lui a demandé si « Android contre Apple, était une question quasi religieuse ? »

« Certains fabricants d’appareils sous Android pré-installent des logiciels Microsoft d’une façon qui me facilite la vie », répondait Bill Gates. « Ils sont plus souples sur la façon dont le logiciel se connecte au système d’exploitation. C’est pour ça que j’ai commencé à utiliser Android. Vous savez, beaucoup de mes amis ont des iPhone, il n’y a donc pas de choix unique ».

Si Bill Gates a largement pris ses distances par rapport à Microsoft, il conserve un poids certain dans l’entreprise et ses positions témoignent d’une opposition assez frontale des deux géants dans un nombre important de domaines d’activité. Le géant de Redmond se lance de plus en plus fortement dans la production de produits, des PC aux « smartphones ». Avec un bonheur inégal.
La dernière tentative de rapprochement entre l’OS de Google et Microsoft a pris la forme d’un Surface Duo, dont le concept est intéressant mais la réalisation par trop imparfaite, notamment à cause de l’adaptation d’Android.

Par 01net

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !