💡 Le ronflement, dangereux pour la santĂ©? Voici comment s’en dĂ©barasser

💡 Le ronflement, dangereux pour la santĂ©? Voici comment s’en dĂ©barasser

Le ronflement est connu comme un problĂšme certes embarrassant et irritant, mais inoffensif. A tort, car, nous sommes de plus en plus conscients qu’il est carrĂ©ment dangereux. Et le ronfleur n’est gĂ©nĂ©ralement pas la premiĂšre victime. “Nous savons depuis longtemps qu’un sommeil de mauvaise qualitĂ© peut entraĂźner des problĂšmes cardiovasculaires, hormonaux et psychologiques”, explique le Dr Miche De Meyer de la clinique du sommeil de l’UZ Brussel, qui conseille les ronfleurs et leurs partenaires.

Beaucoup de gens sont d’accord pour dire que le ronflement est un “bruit gĂȘnant pendant le sommeil”, comme le dĂ©crit le dictionnaire. Environ 2,5 millions de Belges passent la nuit Ă  rugir bruyamment. La cause du phĂ©nomĂšne est connue: le ronflement est un son provoquĂ© par une obstruction des voies respiratoires supĂ©rieures. Le mĂ©canisme peut ĂȘtre comparĂ© Ă  un ballon de baudruche: si vous le dĂ©gonflez en gardant quelques doigts sur la buse, un bruit de grincement et de raclage se produit”, explique le Dr Miche De Meyer, dentiste et coordinateur du service “Dysfonctionnements orofaciaux” Ă  l’hĂŽpital AZ Jan Palfijn de Gand et collaborateur scientifique de la clinique du sommeil de l’UZ Brussel. Avec le Prof. Dr Wolfgang Jacquet (VUB Dentistry), elle a mis le sujet du “ronflement” Ă  l’ordre du jour.

Il est compliquĂ© d’estimer le nombre de personnes qui restent Ă©veillĂ©es Ă  cause du bruit que provoquent les ronflements, car les partenaires des ronfleurs se manifestent rarement. Et pourtant, ce sont eux qui sont le plus dĂ©rangĂ©s, affirme cette spĂ©cialiste du sommeil, qui a Ă©tudiĂ© ce phĂ©nomĂšne de prĂšs dans le cadre de ses recherches doctorales et qui a Ă©galement tenu compte du point de vue du partenaire qui subit le dĂ©sagrĂ©ment. “Le problĂšme des donnĂ©es sur le ronflement est qu’il n’y a pas de chiffres objectifs disponibles, car il n’y a pas de dĂ©finition clairement dĂ©limitĂ©e. Afin de combler cette lacune, j’ai Ă©galement inclus l’aspect psycho-acoustique comme paramĂštre. En d’autres termes, Ă  quel point un son est-il gĂȘnant du point de vue de celui qui subit le ronflement”

Selon le Livre Guinness des records, le niveau sonore du record mondial de ronflement est de 93 dB, soit aussi fort qu’un sĂšche-che­veux

En termes de gĂȘne sonore perçue, il semble qu’il y ait une nette diffĂ©rence entre entendre la respiration d’une personne, le bruit ambiant ou le ronflement. “Le fait qu’il s’agisse d’un son fort et qui dure longtemps signifie que le ronflement est vĂ©cu comme trĂšs gĂȘnant. À titre d’exemple, une personne qui inspire et expire tranquillement produit environ 25 Ă  30 dB, mais un ronfleur moyen dĂ©passe facilement 35 dB. À partir de 55 dB, il y a une grave pollution sonore.”

SĂšche-cheveux dans le lit

Il y a donc aussi une nuisance pour les partenaires ou les colocataires. Certains ronflent mĂȘme Ă  travers les murs ou les portes. “Selon le Livre Guinness des records, le niveau sonore du record mondial de ronflement est de 93 dB, ce qui est comparable au bruit d’un sĂšche-cheveux”, souligne l’experte du sommeil.

Quand on sait qu’il y a en Belgique 2,65 millions personnes qui ronflent, que l’homme passe en moyenne un tiers de sa vie Ă  dormir et que nous passons environ 60 % de toutes ces heures de sommeil en compagnie d’un partenaire, on arrive Ă  une conclusion claire. “Le ronflement est un problĂšme qui prend des proportions pandĂ©miques”.

Pourtant, cette pandĂ©mie est restĂ©e longtemps sous le radar. C’est lĂ  que les directives mĂ©dicales en vigueur entrent en jeu. “Une distinction est faite entre les ronfleurs mĂ©dicaux et les ronfleurs non mĂ©dicaux, pour lesquels le fait d’avoir des apnĂ©es – des respirations qui durent plus de dix secondes – est un critĂšre important. Ce n’est que lorsque le ronflement s’accompagne de plus de quinze apnĂ©es par nuit qu’il est considĂ©rĂ© comme un problĂšme mĂ©dical devant ĂȘtre traitĂ©. La majoritĂ© des ronfleurs sont en dessous de cette limite. On en conclut donc qu’ils ont un problĂšme “non mĂ©dical”. Un revirement Ă©trange, Ă©tant donnĂ© que nous savons qu’il suffit de cinq apnĂ©es pour avoir des effets nĂ©fastes sur la santĂ©. Donc pour moi, cette norme devrait ĂȘtre abaissĂ©e.”

“En outre, le ronflement est toujours une nuisance, avant tout pour celui ou celle qui partage le lit du ronfleur. Il ou elle essaiera (peut-ĂȘtre) de rĂ©veiller l’autre avec des coups de coude et des coups de poing – ce qui entraĂźnera une insomnie pour les deux parties – et aura alors recours Ă  des somnifĂšres ou dĂ©mĂ©nagera dans une autre piĂšce. Avec toutes les mauvaises consĂ©quences que cela implique. Nous savons depuis longtemps qu’un sommeil de mauvaise qualitĂ© peut entraĂźner des problĂšmes cardiovasculaires, hormonaux et psychologiques. Le ronflement peut donc ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un cri d’alarme mĂ©dical gravement sous-estimĂ©.

Solutions sur internet Ă  Ă©viter

Autre lacune de la recherche scientifique: le lien entre le ronflement et les problĂšmes relationnels. “On en rit ou on le tait. Trop de gens se font encore dire qu’ils doivent “supporter” le ronflement de leur partenaire, mĂȘme par des professionnels de la santĂ©.”

C’est prĂ©cisĂ©ment parce que les personnes fatiguĂ©es n’osent pas soulever leur problĂšme ou trouver une oreille attentive qu’elles cherchent souvent refuge sur Internet. Ecarteurs nasaux, sprays, mentonniĂšres et ceintures ventrales Ă©lectroniques: il existe un large Ă©ventail de solutions de bricolage disponibles en ligne. Mais est-ce qu’elles fonctionnent? Pour le Dr De Meyer la rĂ©ponse est claire: ne gaspillez pas votre argent avec ces artifices. 

“Pour pouvoir rĂ©soudre le problĂšme, un diagnostic correct est crucial: oĂč se situe exactement l’obstruction Ă  l’origine du ronflement, et Ă  quelle frĂ©quence le problĂšme se produit-il? Deux traitements qui ont plus que fait leurs preuves sont l’appareil CPAP – un masque avec une pompe qui maintient la bouche et la gorge ouvertes grĂące Ă  une pression continue dans les voies respiratoires – et un embout buccal ARM. Il s’agit d’une aide au sommeil sur mesure qui tire votre mĂąchoire infĂ©rieure lĂ©gĂšrement vers l’avant, optimisant ainsi le flux d’air.” Les deux mĂ©thodes ont un point commun: elles sont le rĂ©sultat de recherches scientifiques approfondies. 

Stop au tabou

Une autre mĂ©thode anti-ronflement importante qui ne peut pas ĂȘtre achetĂ©e sur internet est un mode de vie sain. L’obĂ©sitĂ© est en fait un facteur de risque majeur de ronflement: lorsque la graisse s’accumule autour de la gorge, celle-ci devient plus Ă©troite et l’air peut donc moins bien passer. Faire plus d’exercice et adopter un rĂ©gime alimentaire plus sain peut donc ĂȘtre trĂšs utile. Si nĂ©cessaire, vous pouvez faire appel Ă  des experts pour vous aider dans cette tĂąche.

La sensibilisation est Ă©galement une premiĂšre Ă©tape importante, souligne le Dr De Meyer. “Est-ce que vous ou votre partenaire ronflez? Est-ce que vous ou votre partenaire ĂȘtes fatiguĂ©s pendant la journĂ©e? Si la rĂ©ponse est deux fois “oui”, il y a un problĂšme. Ces deux questions simples pourraient ĂȘtre posĂ©es par les prestataires de soins de santĂ© – par exemple les mĂ©decins, les dentistes, mais aussi les psychologues ou les thĂ©rapeutes relationnels – afin de sortir le sujet de la sphĂšre taboue. L’ouverture d’une ligne d’information fiable aiderait Ă©galement les ronfleurs et leurs partenaires. Le fait que l’INAMI se concentre Ă  l’avenir davantage sur le sommeil Ă  la maison, suivant l’exemple français et nĂ©erlandais, est dĂ©jĂ  un pas dans la bonne direction. Jusqu’à prĂ©sent, les problĂšmes de sommeil ne peuvent ĂȘtre enregistrĂ©s que dans les centres mĂ©dicaux, oĂč les patients sont confrontĂ©s Ă  de longues listes d’attente.

La question demeure: Ă  partir de quand la gĂȘne occasionnĂ©e par le ronflement de votre partenaire doit-elle se transformer en inquiĂ©tude? “Le ronflement persiste-t-il pendant plus d’une semaine sans ĂȘtre accompagnĂ© d’un rhume, d’une sinusite ou d’une autre affection sous-jacente? Il s’agit alors d’un signal d’alarme. Mentionnez-le Ă  votre proche et prenez ensemble un rendez-vous avec le mĂ©decin de famille, le dentiste, le mĂ©decin ou le pneumologue.”

Intervention chirurgicale

Le ronflement peut Ă©galement ĂȘtre corrigĂ© par la chirurgie. Bien qu’il s’agisse d’une mĂ©thode plus invasive que le port d’un appareil orthopĂ©dique ou d’un appareil de PPC, les techniques sont de plus en plus sophistiquĂ©es et donc plus supportables pour les patients, explique le Dr De Meyer. “Par le passĂ©, une partie de la luette, des amygdales et un bord du palais mou Ă©taient enlevĂ©s afin d’élargir les voies respiratoires. GrĂące aux nouvelles techniques laser, cette opĂ©ration peut dĂ©sormais ĂȘtre rĂ©alisĂ©e avec un minimum de dommages aux tissus, ce qui rĂ©duit considĂ©rablement le risque de complications. Une option plus radicale est une opĂ©ration au cours de laquelle le chirurgien dĂ©place les mĂąchoires supĂ©rieure et infĂ©rieure d’un centimĂštre vers l’avant pour libĂ©rer plus d’espace dans la gorge.”

Exercices buccaux 

L’orthophoniste peut Ă©galement vous aider Ă  rĂ©soudre votre problĂšme de ronflement, pour une sĂ©ance spĂ©ciale de gymnastique orale. “Avec la thĂ©rapie myofonctionnelle, les muscles sont entraĂźnĂ©s pour mieux dĂ©velopper le tonus musculaire, dans le but de rĂ©duire la faiblesse musculaire. La thĂ©rapie vous apprend Ă  mieux mĂącher, avaler et respirer. Comme il favorise une position correcte de la langue, il prĂ©vient les ronflements.” 


Le profil du ronfleur

‱ Lorsqu’on pense Ă  un ronfleur, on imagine gĂ©nĂ©ralement un homme d’ñge moyen un peu plus rond. “Les hommes sont naturellement plus enclins Ă  ronfler: les femmes ont des voies respiratoires plus courtes, elles sont donc moins susceptibles de souffrir de faiblesse musculaire – l’une des causes du ronflement. Toutefois, l’épidĂ©mie d’obĂ©sitĂ© qui sĂ©vit actuellement annule cet avantage naturel. Le clichĂ© semble donc dĂ©passĂ© aujourd’hui: les femmes ronflent aussi de plus en plus.”

‱ La majoritĂ© des ronfleurs ont entre 30 et 70 ans. “MĂȘme si nous constatons que le phĂ©nomĂšne atteint son apogĂ©e entre 40 et 50 ans. Ce n’est pas un hasard si ce groupe souffre souvent d’obĂ©sitĂ©, un facteur de risque de ronflement.”

‱ L’alcool, le tabac et les somnifĂšres provoquent Ă©galement un relĂąchement des muscles des voies respiratoires, et sont donc des facteurs perturbateurs.

‱ À cela s’ajoute l’influence du temps: “Avec l’ñge, le tissu adipeux s’accumule aussi davantage. Lorsque le tissu graisseux s’infiltre dans les muscles, il y a plus de chances que les muscles se resserrent moins et donc que les voies aĂ©riennes supĂ©rieures se rĂ©trĂ©cissent plus facilement.”

‱ Votre physique joue Ă©galement un rĂŽle. “Ceux qui ont un menton court et une cavitĂ© buccale compacte ont moins de place pour la langue. La langue adopte alors une position plus reculĂ©e, ce qui rĂ©trĂ©cit les voies respiratoires.

‱ Enfin, il y a l’influence de votre position de sommeil: de nombreux ronfleurs dorment sur le dos. Certains ont leur solution pour rĂ©gler ce problĂšme: coudre une balle de tennis dans le dos de son pyjama de façon Ă  devoir se coucher sur le cĂŽtĂ©. “Le ronflement s’arrĂȘtera, mais il y a de fortes chances que vous crĂ©iez un autre problĂšme de sommeil. La version moderne, une ceinture qui Ă©met des vibrations et vous fait dormir sur le cĂŽtĂ© plutĂŽt que sur le dos. Elle est, certes, un peu plus agrĂ©able Ă  utiliser, mais aussi beaucoup plus chĂšre. Et son utilitĂ© n’a pas Ă©tĂ© entiĂšrement prouvĂ©e scientifiquement.

Par 7sur7