🇬🇲 Gambie: Des experts amĂ©ricains attendus après la mort de dizaines d’enfants

🇬🇲 Gambie: Des experts amĂ©ricains attendus après la mort de dizaines d’enfants

iGFM indiquait, dans la semaine, que la Gambie a dĂ» suspendre la prise d’un sirop contenant du paracetamol,  au vu d’une mystĂ©rieuse Ă©pidĂ©mie d’insuffisance rĂ©nale qui fait des ravages. En effet, l’Afp informe que des experts amĂ©ricains sont attendus en Gambie pour aider les services de santĂ© après la mort rĂ©cente et mystĂ©rieuse de dizaines d’enfants atteints d’insuffisance rĂ©nale aiguĂ«, peut-ĂŞtre liĂ©e aux inondations ou Ă  la prise d’un sirop.

Une soudaine augmentation des cas d’insuffisance rĂ©nale aiguĂ« chez les enfants de cinq mois Ă  quatre ans a entraĂ®nĂ© la mort d’au moins 28 d’entre eux, indique un rapport du ministère de la SantĂ© du 8 aoĂ»t. Les autoritĂ©s ont ouvert une enquĂŞte et citĂ© la bactĂ©rie E. coli et la prise de sirop contenant du paracĂ©tamol comme causes possibles.

Le ministère Ă©voque Ă  nouveau l’une et l’autre comme possibles suspectes dans un communiquĂ© reçu dimanche par un correspondant de l’AFP. Il s’y Ă©tend sur les inondations qui ont frappĂ© ce pays tropical ces dernières semaines en pleine saison des pluies.

« La Gambie a connu les pluies les plus importantes de son histoire rĂ©cente », dit le ministère. Les prĂ©cipitations ont fait dĂ©border les Ă©gouts et les latrines, dĂ©versĂ© des matières fĂ©cales dans les eaux stagnantes et causĂ© la contamination de nombreux points d’eau.

« Le nombre de cas de maladie rénale sévère a augmenté depuis juillet 2022 avec un taux de mortalité élevé chez les enfants, principalement après la survenance de diarrhées », dit le ministère.

La bactérie E. coli a été décelée dans les selles de nombreux enfants, mais beaucoup avaient aussi pris du paracétamol en sirop, dit le ministère. Or « le paracétamol en sirop a causé des maladies rénales dans certains pays », dit-il.

« Nous suspendons donc l’emploi de paracĂ©tamol en sirop dans tout le pays, le temps des examens nĂ©cessaires », ajoute le ministère.

Les diffĂ©rents services sanitaires coopèrent avec l’Organisation mondiale de la santĂ© (OMS) et l’Unicef, et des experts des Centres pour le contrĂ´le et la prĂ©vention des maladies, la principale agence fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine de protection de la santĂ© publique, sont attendus dans les prochains jours, dit le ministère.

Celui-ci appelle le public Ă  une hygiène stricte et Ă  un lavage frĂ©quent des mains. Il demande aux parents de ne pas laisser les enfants au contact des eaux stagnantes. Il recommande de faire bouillir l’eau destinĂ©e Ă  la consommation et de laver mĂ©ticuleusement les fruits et les lĂ©gumes.

La Gambie, plus petit pays d’Afrique continentale avec un peu plus de deux millions d’habitants, est 174e sur 191 Ă  l’indice de dĂ©veloppement humain de l’ONU, qui agrège des critères de santĂ©, d’Ă©ducation et de niveau de vie. Près de la moitiĂ© de la population y vit sous le seuil de pauvretĂ©, selon la Banque mondiale.

iGFM

error: Oups... contenu protégé ;)