Le Japon défie la Chine en envoyant plus d’un million de vaccins à Taïwan

Le Japon défie la Chine en envoyant plus d’un million de vaccins à Taïwan

L’archipel revendiqué par Pékin manque de vaccins pour faire face à un regain de l’épidémie. Le gouvernement taïwanais accuse la Chine d’interférence dans ses tentatives d’acquérir les précieuses doses. Malgré les protestations chinoises, le gouvernement japonais a envoyé 1,2 million de doses du vaccin AstraZeneca à Taïwan, vendredi 4 juin.

C’est d’abord un véritable soulagement sur le plan sanitaire. Depuis plusieurs semaines, Taïwan fait face à une pénurie de vaccins en pleine résurgence de l’épidémie. Seuls 3% des Taïwanais ont été vaccinés.

Mais le geste du Japon est aussi éminemment politique. Ces dernières semaines, Pékin tente en effet d’avancer ses pions en proposant de fournir des vaccins aux Taïwanais. Une offre refusée par l’archipel, qui insiste pour traiter directement avec les fournisseurs.

La semaine dernière, Pékin a ainsi fait part de son opposition au plan japonais, estimant que c’est à la Chine d’assurer l’approvisionnement de Taïwan en vaccins.

Aide américaine à venir
Le Japon est finalement passé outre ces avertissements. « Cette donation se fonde sur l’amitié entre le Japon et Taïwan », a même tenu à préciser le ministre nippon des Affaires étrangères.

L’aide d’un autre soutien de Taïwan est désormais attendue : celle des États-Unis. Washington a promis jeudi une aide de 7 millions de vaccins à destination des pays asiatiques. Une partie sera destinée à son partenaire taïwanais.

RFI

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci