🇨🇦 La dirigeante de Huawei remise en liberté par la justice canadienne

🇨🇦 La dirigeante de Huawei remise en liberté par la justice canadienne

La directrice financière du gĂ©ant chinois des tĂ©lĂ©coms Huawei, Meng Wanzhou, a pu quitter vendredi le Canada pour la Chine Ă  la faveur d’un accord avec les Etats-Unis.

C’est une saga politico-judiciaire de trois ans qui s’achève : la directrice financière du gĂ©ant chinois des tĂ©lĂ©coms Huawei, Meng Wanzhou, a pu quitter vendredi le Canada pour la Chine Ă  la faveur d’un accord avec les Etats-Unis, tandis que deux Canadiens dĂ©tenus en Chine depuis fin 2018 Ă©taient Ă  bord d’un avion pour rentrer « à la maison ».

Meng Wanzhou, fille du patron de Huawei, avait Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©e le 1er dĂ©cembre 2018 Ă  l’aĂ©roport de Vancouver Ă  la demande de Washington, qui voulait la juger pour fraude bancaire. Peu après, deux Canadiens, l’ex-diplomate Michael Kovrig et l’homme d’affaires Michael Spavor, avaient Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s en Chine pour espionnage, provoquant une crise diplomatique sans prĂ©cĂ©dent entre Ottawa et PĂ©kin. Leur dĂ©tention avait Ă©tĂ© perçue par le Canada comme une mesure de reprĂ©sailles.

Vendredi, Meng Wanzhou, assignĂ©e Ă  rĂ©sidence Ă  Vancouver depuis presque trois ans, a embarquĂ© Ă  bord d’un avion, direction Shenzhen. Elle venait de recouvrer la libertĂ© et d’Ă©chapper Ă  une extradition vers les Etats-Unis, qui voulaient la juger pour fraude bancaire. Ces « trois dernières annĂ©es, ma vie a Ă©tĂ© bouleversĂ©e », avait auparavant dĂ©clarĂ© Meng Wanzhou, surnommĂ©e la « princesse » de Huawei, qui a toujours niĂ© les accusations et a plaidĂ© « non coupable » vendredi.

Quant aux « deux Michael », comme ils sont appelĂ©s dans leur pays, c’est le Premier ministre Justin Trudeau qui a annoncĂ© la fin de leur dĂ©tention Ă  la presse. « Il y a 12 minutes, Michael Kovrig et Michael Spavor ont quittĂ© l’espace aĂ©rien chinois, en route pour la maison », a-t-il dit, sans vouloir donner de dĂ©tails sur les circonstances de leur libĂ©ration, car « c’est une opĂ©ration actuellement en cours ». « Ces deux hommes ont vĂ©cu pendant plus de 1000 jours une Ă©preuve Ă©pouvantable. Ils ont fait preuve de dĂ©termination, de grâce, de rĂ©silience Ă  chaque Ă©tape et ils sont une inspiration pour nous tous », a-t-il ajoutĂ©, prĂ©cisant qu’ils Ă©taient attendus samedi au Canada.

Le secrĂ©taire d’Etat amĂ©ricain Antony Blinken a rapidement saluĂ© la dĂ©cision des autoritĂ©s chinoises de libĂ©rer les deux Canadiens après leur dĂ©tention « arbitraire »

La dépêche (avec AFP)