Guerre commerciale: le dialogue reprend entre responsables chinois et américains

Guerre commerciale: le dialogue reprend entre responsables chinois et américains

Les responsables du commerce chinois et américain, Liu He et Katherine Tai, ont échangé pour la première fois depuis l’arrivée au pouvoir de Joe Biden, a annoncé, jeudi 27 mai, le ministère chinois du Commerce. Bien que les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis se soient dégradées sous l’administration Trump, les discussions semblent repartir du bon pied. 

Les responsables du commerce chinois et américains ont tenu leur première discussion virtuelle depuis l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche, a annoncé, jeudi 27 mai, le ministère chinois du Commerce.

Un « échange constructif » et une « attitude d’égalité et de respect mutuel ». C’est ainsi que le responsable chinois au Commerce, Liu Heu, a qualifié ces premiers contacts. Des « échanges virtuels sincères et pragmatiques », a souligné de son côté son homologue Katherine Tai. Elle ajoute que les grandes lignes de la politique commerciale américaine ont été abordées, ainsi que les « sujets de préoccupation ». Entre autres, la protection de la propriété intellectuelle et les conditions de transfert de technologies auxquelles les États-Unis sont attachés.

« Situation commerciale déséquilibrée »

En janvier, l’année dernière, les deux pays ont signé un accord commercial. Et la Chine s’est engagée à acheter en 2020 et 2021 davantage de produits et de services américains pour au moins 200 milliards de dollars. Or, elle en aurait acheté moins des trois quarts à ce stade, selon une étude de l’Institut des économies internationales. 

L’accord maintient aussi les droits de douane américains de 25% sur des produits chinois d’une valeur de 250 milliards de dollars. Il maintient aussi les mesures de rétorsion chinoises sur plus de 100 milliards de dollars d’importations venant des États-Unis. Joe Biden a toujours dit qu’il ne lèverait pas les droits de douane imposés par Donald Trump. Katherine Tai avait d’ailleurs dit, l’année dernière, qu’ils sont censés « remédier à une situation commerciale déséquilibrée et injuste », et que leur suppression brutale serait néfaste à l’économie américaine.

RFI

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci