Earth Hour: pour préserver la planète, les grandes capitales éteignent leurs lumières

Earth Hour: pour préserver la planète, les grandes capitales éteignent leurs lumières

Les gratte-ciels de Hong Kong, le Colysée de Rome ou encore la Tour Eiffel… Des villes et monuments du monde entier se sont éteints ce samedi soir 27 mars pendant une heure pour « l’heure de la Planète » ou « Earth hour ».

Organisée par l’ONG WWF, l’opération vise à mobiliser contre le changement climatique et la sauvegarde de la nature. Elle consiste à éteindre des villes pendant une heure, une fois par an. Suivant le coucher du soleil, ce sont les monuments asiatiques qui ont débuté l’« Earth Hour »

Le monde a suivi le mouvement

Les lumières des gratte-ciels des métropoles asiatiques, de Singapour à Hong Kong, se sont éteintes à 20h30 heure locale, de même que celles de monuments tels que l’Opéra de Sydney. Et d’Est en Ouest, le monde a suivi le mouvement.

De la place Rouge à Moscou jusqu’à l’obélisque du centre de Buenos Aires, en passant par la Porte de Brandebourg à Berlin, le Palais de Westminster, ou encore la Tour Eiffel à Paris, ont été successivement plongés dans l’obscurité, même si couvre-feu oblige, bien peu ont pu en profiter.

« La nature est en chute libre »

Le WWF organise l’Earth Hour depuis 2007. Pour son directeur général, Marco Lambertini, « qu’il s’agisse du déclin des pollinisateurs, de la diminution du nombre des poissons dans les océans et les rivières, de la disparition des forêts ou de la perte plus générale de la biodiversité, les preuves s’accumulent selon lesquelles la nature est en chute libre. »

France 24 (Avec AFP)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !