đŸ©ș Le sexe oral, cause insoupçonnĂ©e du cancer de la gorge

đŸ©ș Le sexe oral, cause insoupçonnĂ©e du cancer de la gorge

En Belgique, une Ă  deux personnes se voient diagnostiquer un cancer de la gorge chaque jour. Si le tabac et l’alcool sont les principaux facteurs de risque, les mĂ©decins ont remarquĂ© ces derniĂšres annĂ©es qu’un autre Ă©lĂ©ment pouvait en ĂȘtre la cause: le sexe oral. “Il existe dĂ©sormais un lien Ă©vident avec le sexe oral”, dĂ©clare le professeur Pierre Delaere de l’UniversitĂ© de Louvain. Il nous explique pourquoi c’est liĂ©, quels symptĂŽmes peuvent indiquer un cancer de la gorge et quelles sont les perspectives aprĂšs un diagnostic. 

“Le cancer de la gorge est une affection toxique de la muqueuse du pharynx”, entame le Dr Delaere, chirurgien ORL et maxillo-facial. “Si les cellules de cette muqueuse commencent Ă  se diviser de maniĂšre incontrĂŽlĂ©e, une tumeur maligne peut se dĂ©velopper, autrement dit un cancer de la gorge. Il existe plusieurs zones oĂč un tel cancer peut se dĂ©velopper: le nasopharynx, la zone situĂ©e derriĂšre la cavitĂ© nasale, est l’une d’entre elles. Le cancer de la gorge peut Ă©galement se dĂ©velopper derriĂšre la bouche, dans les amygdales, sur le palais ou sur la base de la langue. Une troisiĂšme sous-zone est le pharynx infĂ©rieur, dans la zone des cordes vocales, prĂšs de la partie supĂ©rieure de l’Ɠsophage.”

Quels sont les premiers symptĂŽmes du cancer de la gorge? Quand faut-il s’inquiĂ©ter?

“Les symptĂŽmes sont gĂ©nĂ©ralement assez vagues au dĂ©but, c’est pourquoi la maladie n’est souvent dĂ©tectĂ©e qu’à un stade avancĂ©. Mais il existe des signes Ă©vidents qui doivent inciter Ă  consulter un mĂ©decin. Un mal de gorge persistant en fait partie”, explique le professeur Delaere. “Un ulcĂšre dans la gorge qui ne semble pas vouloir disparaĂźtre peut Ă©galement ĂȘtre un symptĂŽme, ou si vous crachez du sang et avez du mal Ă  avaler. À un stade plus avancĂ©, le gonflement des glandes du cou indique la prĂ©sence d’une tumeur.”

Le cancer de la gorge est généralement lié au tabagisme.

“Le tabagisme est en effet le principal facteur de risque de dĂ©velopper un cancer de la gorge. Les substances chimiques libĂ©rĂ©es par le tabac sont cancĂ©rigĂšnes. La combinaison du tabagisme et de la consommation excessive d’alcool augmente encore le risque de cancer de la gorge. La consommation de tabac et d’alcool se renforcent mutuellement, c’est-Ă -dire qu’il y a alors davantage de substances cancĂ©rigĂšnes dans la bouche et la gorge. Mais de nouvelles Ă©tudes effectuĂ©es ces derniĂšres annĂ©es ont montrĂ© qu’il existe une autre cause au cancer de la gorge. Il semble parfois ĂȘtre dĂ» Ă  la transmission du virus HPV, notamment lors de rapports sexuels oraux avec des partenaires diffĂ©rents. Le nombre de cancers de la gorge causĂ©s par le virus HPV a sensiblement augmentĂ© ces derniĂšres annĂ©es.”

Comment cela se fait-il?

“Le cancer dans la partie de la gorge situĂ©e juste derriĂšre la cavitĂ© buccale, et donc pas sur les cordes vocales ou la partie supĂ©rieure de l’Ɠsophage, peut ĂȘtre causĂ© par une infection par le papillomavirus humain – HPV – qui se transmet sexuellement. Il s’agit d’un virus qui, chez les femmes, se trouve Ă©galement dans le vagin. Dans la grande majoritĂ© des cas, le systĂšme immunitaire veille Ă  ce que le virus disparaisse de l’organisme, mais il arrive que cela ne se produise pas et que le virus s’installe dans les cellules de la cavitĂ© buccale et vous risquez une infection chronique. Les cellules peuvent ensuite muter, et potentiellement provoquer un cancer de la gorge.”

En tant que spécialiste, que faites-vous en cas de symptÎmes alarmants?

“Tout d’abord, nous prĂ©levons un morceau de la tumeur prĂ©sumĂ©e pour l’examiner. Nous vĂ©rifions ensuite si la tumeur est confinĂ©e Ă  la gorge, c’est-Ă -dire s’il s’agit d’un cancer primitif. Il est possible que le cancer se soit dĂ©jĂ  propagĂ© au cou ou aux poumons. Dans ce cas, nous faisons une IRM, afin de choisir le meilleur traitement aprĂšs le diagnostic.”

Quel type de traitement pouvez-vous entreprendre?

“Cela dĂ©pend de la tumeur”, explique le professeur Delaere. “Dans le cas du cancer de la gorge causĂ© par le papillomavirus humain, le traitement par radiothĂ©rapie est gĂ©nĂ©ralement suffisant, Ă©ventuellement associĂ© Ă  une chimiothĂ©rapie. Ce sera Ă©galement le cas pour le cancer de la gorge causĂ© par le tabagisme et l’alcoolisme. Mais aprĂšs la formation de mĂ©tastases dans les glandes du cou, une intervention chirurgicale pour retirer la tumeur peut s’avĂ©rer nĂ©cessaire dans de nombreux cas. Ce retrait est dĂ©jĂ  effectuĂ© par des robots.”

“Si la chirurgie est nĂ©cessaire, nous devons parfois enlever une partie de la gorge. Cela a des consĂ©quences assez graves pour le patient, car il lui est ensuite difficile de parler et d’avaler. Nous utilisons des morceaux de peau de l’avant-bras Ă  transplanter dans le pharynx pour remplacer les parties de la gorge qui ont Ă©tĂ© enlevĂ©es. Chez les personnes atteintes d’une tumeur avancĂ©e sur les cordes vocales, il nous arrive de devoir retirer complĂštement les cordes vocales. Ces personnes ont alors un trou dans le cou pour respirer et doivent rĂ©apprendre Ă  parler.”

Quelles sont les chances de guĂ©rir d’un cancer de la gorge?

“Si le cancer est dĂ©tectĂ© Ă  un stade prĂ©coce, les chances de guĂ©rison sont de 90 %. S’il est traitĂ© plus tard, ce taux chute Ă  50%. D’ailleurs, le cancer de la gorge touche beaucoup plus d’hommes que de femmes, le rapport pouvant ĂȘtre estimĂ© Ă  environ 70/30. Tout simplement parce que les hommes fument et boivent plus que les femmes, mĂȘme si cela s’est moins vĂ©rifiĂ© ces derniĂšres annĂ©es. Parfois, c’est donc le virus HPV qui en est la cause. L’ñge auquel le cancer de la gorge se manifeste principalement est d’environ cinquante Ă  soixante ans, gĂ©nĂ©ralement suite Ă  la consommation d’alcool et/ou de tabac pendant des annĂ©es.”

7sur7