đź©ş Le nombre de cancers du foie devrait augmenter de 55% d’ici 2040

đź©ş Le nombre de cancers du foie devrait augmenter de 55% d’ici 2040

Le nombre de personnes qui dĂ©veloppent ou meurent d’un cancer du foie dans le monde augmentera de plus de 55% d’ici 2040 Ă  moins qu’on n’en fasse plus pour lutter contre cette maladie souvent Ă©vitable, ont estimĂ© jeudi des chercheurs.

Quelque 905 700 personnes ont reçu un diagnostic de cancer du foie et 830 200 sont dĂ©cĂ©dĂ©es de cette maladie dans le monde en 2020, selon une nouvelle analyse rĂ©alisĂ©e par des scientifiques du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une branche de l’Organisation mondiale de la santĂ© basĂ©e Ă  Lyon.

Au rythme actuel, 1,4 million de personnes seront diagnostiquĂ©es et 1,3 million mourront d’un cancer du foie d’ici 2040, selon l’analyse.

Cela reprĂ©senterait une augmentation de quelque 500 000, tant pour le nombre de cas que pour le nombre de dĂ©cès par an, «à moins que nous n’obtenions une diminution substantielle des taux de cancer du foie grâce Ă  la prĂ©vention primaire», a dĂ©clarĂ© l’Ă©pidĂ©miologiste du CIRC Harriet Rumgay, auteure principale de l’Ă©tude publiĂ©e dans le Journal of Hepatology.

Cette recherche a Ă©galement rĂ©vĂ©lĂ© que le cancer du foie est l’une des trois principales causes de dĂ©cès par cancer dans 46 pays – et figure parmi les cinq premières dans près de 100 pays.

Le nombre de cas et de dĂ©cès sont les plus Ă©levĂ©s en Asie de l’Est et du Sud-Est ainsi qu’en Afrique du Nord.

«Ce cancer est largement Ă©vitable si des efforts de contrĂ´le sont faits – les principaux facteurs de risque Ă©tant le virus de l’hĂ©patite B, le virus de l’hĂ©patite C, la consommation d’alcool, l’excès de poids et les conditions mĂ©taboliques, y compris le diabète de type 2», a dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© la co-auteure de l’Ă©tude, Isabelle Soerjomataram.

La sombre prĂ©diction de l’Ă©tude illustre la nĂ©cessitĂ© de renforcer les progrès pour lutter contre les hĂ©patites B et C, qui ont Ă©tĂ© freinĂ©s par la pandĂ©mie de Covid-19, ont dĂ©clarĂ© les chercheurs, appelant Ă  davantage de vaccination, de tests et de traitement.

Mme Rumgay a Ă©galement plaidĂ© pour «des mesures visant Ă  rĂ©duire la consommation d’alcool de la population et freiner l’augmentation de la prĂ©valence du diabète et de l’obĂ©sité».

Journal de Montréal

error: Oups... contenu protégé ;)