🧠 Traitement d’Alzheimer : un nouveau mĂ©dicament produit des rĂ©sultats positifs encourageants

🧠 Traitement d’Alzheimer : un nouveau mĂ©dicament produit des rĂ©sultats positifs encourageants

Les experts se sont dits encouragĂ©s, mercredi 28 septembre 2022, par l’annonce de rĂ©sultats positifs pour un nouveau mĂ©dicament contre Alzheimer, le premier Ă  avoir clairement prouvĂ© lors d’essais cliniques ralentir la progression de la maladie, selon les donnĂ©es communiquĂ©es par les entreprises l’ayant dĂ©veloppĂ©.

Le groupe pharmaceutique japonais Eisai et l’amĂ©ricain Biogen ont annoncĂ© mercredi 28 septembre 2022 que leur traitement, le lecanemab, avait permis de rĂ©duire le dĂ©clin cognitif de patients aux premiers stades de la maladie d’Alzheimer.

Ces rĂ©sultats prĂ©liminaires sont issus d’essais cliniques menĂ©s sur prĂšs de 1 800 personnes, dont la moitiĂ© ont reçu le traitement, et l’autre moitiĂ© un placebo. Selon les entreprises, le mĂ©dicament a permis de rĂ©duire de 27 % le dĂ©clin cognitif des patients traitĂ©s, sur une pĂ©riode de 18 mois.

Des demandes de commercialisation du traitement

Eisai et Biogen prĂ©voient de publier les rĂ©sultats complets dans une revue scientifique, et de dĂ©poser des demandes d’autorisation pour la commercialisation du traitement aux États-Unis, au Japon et en Europe avant la fin mars 2023.

Les bĂ©nĂ©fices du mĂ©dicament pour les patients « sont modestes, mais rĂ©els », et ces rĂ©sultats sont donc « vraiment encourageants », a rĂ©agi le professeur de neurosciences John Hardy, de l’University College de Londres.

« Si les donnĂ©es rĂ©sistent Ă  un examen approfondi, il s’agit d’une nouvelle fantastique », a pour sa part commentĂ© Tara Spires-Jones, de l’UniversitĂ© d’Édimbourg. Le traitement n’entraĂźne pas Â« une guĂ©rison », mais peut Â« freiner le dĂ©clin cognitif et ainsi prĂ©server la possibilitĂ© de mener des activitĂ©s quotidiennes normales est dĂ©jĂ  une victoire Ă©norme ».

Des risques d’effets secondaires

Le mĂ©dicament devra toutefois ĂȘtre examinĂ© Â« au regard des risques d’effets secondaires » dĂ©tectĂ©s, Â« dont des inflammations et des saignements dans le cerveau », a tempĂ©rĂ© le Dr Charles Marshall, de la Queen Mary University of London.

Quoi qu’il en soit, ces rĂ©sultats montrent que s’attaquer aux plaques amyloĂŻdes dans le cerveau, comme le fait le lecanemab, « mĂ©rite de continuer Ă  ĂȘtre explorĂ© comme stratĂ©gie de traitement », a-t-il soulignĂ©.

Les malades d’Alzheimer prĂ©sentent des plaques de protĂ©ines, dites amyloĂŻdes, qui se forment autour de leurs neurones et les dĂ©truisent Ă  terme. Mais le rĂŽle prĂ©cis de ces plaques dans la maladie est de plus en plus sujet Ă  dĂ©bat dans la communautĂ© scientifique.

Un autre traitement du laboratoire amĂ©ricain Biogen, nommĂ© Aduhelm et visant Ă©galement les plaques amyloĂŻdes, avait suscitĂ© beaucoup d’espoirs en 2021 en Ă©tant le premier mĂ©dicament approuvĂ© aux États-Unis contre la maladie depuis 2003.

Mais il a aussi suscitĂ© la controverse, l’agence amĂ©ricaine du mĂ©dicament FDA Ă©tant allĂ©e Ă  l’encontre de l’avis d’un comitĂ© d’experts, qui avait jugĂ© que le traitement n’avait pas suffisamment fait preuve de son efficacitĂ© lors des essais cliniques. La FDA avait par la suite rĂ©duit son usage aux personnes atteintes de cas modĂ©rĂ©s de la maladie uniquement.

Ouest-France

error: Oups... contenu protégé ;)