đŸ‡ș🇾 Une audience apporte des preuves de l’implication de Trump dans la stratĂ©gie des faux Ă©lecteurs

đŸ‡ș🇾 Une audience apporte des preuves de l’implication de Trump dans la stratĂ©gie des faux Ă©lecteurs

Lors de sa quatriĂšme audience publique, la commission a partagĂ© de nouvelles preuves de l’implication personnelle de Trump dans l’organisation de la stratĂ©gie des faux Ă©lecteurs.

Mardi, la commission de la Chambre des reprĂ©sentants, chargĂ©e d’enquĂȘter sur l’attaque du Capitole le 6 janvier 2021, a directement liĂ© Donald Trump Ă  un plan visant Ă  proposer de fausses listes d’électeurs pro-Trump et a prĂ©sentĂ© de nouveaux dĂ©tails sur la façon dont l’ancien prĂ©sident a cherchĂ© Ă  intimider, amadouer et bluffer pour invalider sa dĂ©faite de 2020.

À l’aide de tĂ©moignages sous serment de rĂ©publicains et de dĂ©positions enregistrĂ©es sur vidĂ©o d’autres responsables, le panel a montrĂ© comment l’ancien prĂ©sident et un groupe d’alliĂ©s ont assiĂ©gĂ© les lĂ©gislateurs des États et les responsables Ă©lectoraux aprĂšs le scrutin dans le cadre d’un vaste complot visant Ă  inverser le rĂ©sultat. Cette campagne a donnĂ© lieu Ă  des harcĂšlements et Ă  des menaces de violence Ă  l’encontre de toute personne qui rĂ©sistait.

L’audition de mardi a permis de brosser le tableau le plus complet Ă  ce jour d’un prĂ©sident qui a dirigĂ© une attaque contre la dĂ©mocratie elle-mĂȘme et qui s’est attaquĂ© Ă  plusieurs reprises Ă  ses rouages essentiels.

Incitation Ă  la violence

Cette quatriĂšme audition de la commission a permis de saisir comment, bien avant qu’une foule de ses partisans ne prenne d’assaut le Capitole, Donald Trump a utilisĂ© les mensonges Ă©lectoraux pour inciter Ă  la violence contre quiconque osait nier ses fausses dĂ©clarations de victoire.

“Le mensonge du prĂ©sident Ă©tait et reste un cancer dangereux pour le corps politique”, a dĂ©clarĂ© le reprĂ©sentant Adam Schiff, qui a menĂ© l’interrogatoire mardi. “Si vous pouvez convaincre les AmĂ©ricains qu’ils ne peuvent pas faire confiance Ă  leurs propres Ă©lections, que chaque fois qu’ils perdent, c’est en quelque sorte illĂ©gitime, alors que reste-t-il d’autre que la violence pour dĂ©terminer qui doit gouverner ?”.

Pendant prĂšs de trois heures, la commission a dĂ©montrĂ© comment Trump et ses partisans – y compris son avocat personnel, Rudy Giuliani, et son chef de cabinet, Mark Meadows – ont cherchĂ© Ă  persuader les fonctionnaires des États d’éviter de certifier le dĂ©compte des voix pour donner Ă  Trump une victoire au CollĂšge Ă©lectoral.

Plusieurs rĂ©publicains ont refusĂ© d’aider Trump

La commission a recueilli le tĂ©moignage de quatre fonctionnaires qui ont tenu tĂȘte Ă  l’ancien prĂ©sident, rejetant ses demandes d’aide de plus en plus dĂ©sespĂ©rĂ©es.

“Je ne voulais pas ĂȘtre utilisĂ© comme un pion”, a dĂ©clarĂ© Rusty Bowers, prĂ©sident de la Chambre des reprĂ©sentants de l’Arizona. Ce dernier a dĂ©clarĂ© Ă  la commission qu’il avait repoussĂ© les invectives de Trump pour qu’il crĂ©e des listes d’électeurs pro-Trump dans son État, expliquant Ă  l’ancien prĂ©sident : “Vous me demandez de faire quelque chose contre mon serment, et je ne briserai pas mon serment.”

AprÚs son refus, un véhicule a traversé son quartier en diffusant un enregistrement qui le déclarait pédophile. 

Rusty Bowers © AFP

De la mĂȘme maniĂšre, Brad Raffensperger, secrĂ©taire d’État de GĂ©orgie, a tĂ©moignĂ© qu’aprĂšs avoir refusĂ© la demande de Trump lors d’un appel tĂ©lĂ©phonique pour trouver les votes qui lui feraient perdre l’élection, sa femme depuis 40 ans a reçu des menaces “sexualisĂ©es” par texto et des personnes se sont introduites dans la maison de sa belle-fille.

Brad Raffensperge © AFP

“Cela a bouleversĂ© ma vie”, a dĂ©clarĂ© Wandrea Moss, une employĂ©e Ă©lectorale de GĂ©orgie qui a Ă©tĂ© impliquĂ©e nommĂ©ment dans l’une des fausses allĂ©gations de fraude Ă©lectorale de Trump, dans son tĂ©moignage Ă©mouvant. Moss, qui est connue sous le nom de “Shaye”, a ajoutĂ© : “Cela a Ă©normĂ©ment affectĂ© ma vie, tout cela Ă  cause de mensonges.”

Wandrea ArShaye “Shaye” Moss © AFP
© ANP / EPA

7sur7