đŸ‡ș🇾 Stars, Chefs d’entreprises et Politiques condamnent les propos antisĂ©mites de Kanye West

đŸ‡ș🇾 Stars, Chefs d’entreprises et Politiques condamnent les propos antisĂ©mites de Kanye West

Depuis les propos antisĂ©mites tenus par le rappeur dĂ©but octobre, de nombreuses personnalitĂ©s et entreprises ont appelĂ© Ă  son boycott face Ă  une recrudescence d’actes anti-juifs aux États-Unis.

Une vague de contestations s’abat sur Kanye West. AprĂšs avoir partagĂ© des propos antisĂ©mites dĂ©but octobre sur ses comptes Instagram et Twitter, le rappeur est confrontĂ© Ă  de vives rĂ©actions de la part de dirigeants politiques, personnalitĂ©s publiques et membres de la communautĂ© juive qui appellent Ă  boycotter l’artiste.

« Ceux qui continuent Ă  faire des affaires avec West donnent une audience Ă  sa haine dĂ©placĂ©e. Il ne devrait y avoir aucune tolĂ©rance […] pour l’antisĂ©mitisme de West », a notamment rĂ©agi l’agent de stars amĂ©ricain et fondateur de Endeavor Talent Agency, Ari Emanuel, dans un Ă©dito du Financial Times oĂč il appelle toutes les entreprises Ă  rompre leurs liens avec le rappeur, y compris Apple, Spotify et Adidas.

« Nous sommes Ă  un moment de l’histoire oĂč les enjeux sont considĂ©rables et oĂč il est essentiel de parler ouvertement de nos valeurs et de les respecter. Le silence et l’inaction ne sont pas une option », a-t-il ajoutĂ©.

Selon Bloomberg, la marque Adidas devrait d’ailleurs mettre fin ce mardi Ă  son partenariat avec Kanye West Ă  la suite de cette controverse.

Recrudescence d’actes antisĂ©mites aux États-Unis

Le 9 octobre dernier, Instagram et Twitter ont restreint les comptes du rappeur, aprĂšs des propos jugĂ©s antisĂ©mites. Sur Instagram, Kanye West avait notamment postĂ© des captures d’Ă©cran d’une conversation avec le rappeur Diddy, qui critiquait le t-shirt « White Lives Matter », portĂ© par l’artiste lors de la Fashion Week Ă  Paris.

En lĂ©gende de sa publication, dĂ©sormais supprimĂ©e, Kanye West avait Ă©crit: « Je vais t’utiliser comme exemple pour montrer aux personnes juives qui t’ont dit de m’appeler que personne ne peut me menacer ou m’influencer. »

Le rappeur avait par la suite dĂ©clarĂ© sur Twitter qu’il allait s’attaquer aux juifs. Une publication qui a depuis Ă©tĂ© supprimĂ©e par le rĂ©seau social pour avoir enfreint les rĂšgles de la plateforme.

Depuis ces propos, la ville de Los Angeles a constatĂ© une recrudescence d’actes anti-juifs. Ce samedi, un groupe suprĂ©maciste blanc a accrochĂ© des banderoles Ă  caractĂšre antisĂ©mite sur une autoroute. Des banniĂšres sur lesquelles on pouvait lire: « Kanye West a raison Ă  propos des Juifs ».

« Nous devons tous condamner la haine vomie par Kanye West, qui a des consĂ©quences rĂ©elles que nous avons vues Ă  Los Angeles ce week-end », a dĂ©clarĂ© sur Twitter la membre du CongrĂšs et candidate Ă  la mairie de la ville, Karen Bass.

Appel au boycott

MĂȘme son de cloches du cĂŽtĂ© des personnalitĂ©s de l’industrie de la musique et du divertissement. Sur Twitter, Kim Kardashian a notamment condamnĂ© « le discours de haine » de son ex-mari qui « n’est jamais acceptable ou excusable ».

« Je me tiens aux cĂŽtĂ©s de la communautĂ© juive et j’appelle Ă  la fin immĂ©diate de la terrible violence et de la rhĂ©torique haineuse Ă  son Ă©gard », a-t-elle ajoutĂ©.

Dans le sillage de Kim Kardashian, de nombreuses stars telles que l’humoriste Amy Schumer, l’actrice Florence Pugh ou les sƓurs Kardashian (Khloe, Kendall et Kylie), ont Ă©galement pris la parole pour condamner l’antisĂ©mitisme du rappeur amĂ©ricain sur les rĂ©seaux sociaux.

Les responsables des principales agences d’Hollywood ont eux aussi appelĂ© au boycott de Kanye West. Dans un mĂ©mo au personnel, Jeremy Zimmer, le chef d’UTA, qui reprĂ©sentait auparavant le rappeur, a Ă©crit que ses commentaires « encouragent les autres Ă  donner de l’ampleur Ă  leurs croyances ignobles », selon The Hollywood Reporter.

RĂ©sultat, la sociĂ©tĂ© de production MRC a dĂ©clarĂ© lundi qu’elle n’allait finalement pas diffuser son documentaire rĂ©cemment achevĂ© sur Kanye West. Autre consĂ©quence, musicale cette fois: les streams du rappeur sont en baisse de 23% et sa diffusion radio a chutĂ© de 13% aux États-Unis depuis ses propos antisĂ©mites, comme le rapporte Variety.

BFMTV