🇺🇸 Devant l’ONU, Zelensky rĂ©clame un «juste châtiment» contre la Russie

🇺🇸 Devant l’ONU, Zelensky rĂ©clame un «juste châtiment» contre la Russie

Dans un message vidéo, le président ukrainien a pris la parole lors de la deuxième journée de l’Assemblée générale de l’ONU, mercredi 21 septembre. Il a notamment réclamé un « châtiment juste » pour les crimes commis par la Russie, la mise en place d’un tribunal spécial et la suspension du droit de veto de la Russie à l’ONU.

« Un crime a Ă©tĂ© commis contre l’Ukraine et nous exigeons un juste châtiment », a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident ukrainien Volodymyr Zelensky devant les chefs d’État et de gouvernement de l’ONU. Durant une vingtaine de minutes, il a prĂ©sentĂ© sa « formule pour la paix », cinq conditions non nĂ©gociables pour mettre un terme Ă  la guerre.

Parmi elles, on retrouve notamment la punition des crimes d’agression, la protection de la vie, la restauration de la sĂ©curitĂ© et de l’intĂ©gritĂ© territoriale, les garanties de sĂ©curitĂ© et la dĂ©termination de l’Ukraine Ă  continuer Ă  se dĂ©fendre. La neutralitĂ© « n’est pas dans notre formule Â», a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident ukrainien Ă  l’attention des pays qui ont adoptĂ© des positions neutres sur la guerre, affirmant qu’ils entravent les tentatives de paix.

D’autre part, le prĂ©sident ukrainien a rĂ©clamĂ© devant l’ONU un tribunal spĂ©cial pour juger la Russie « pour son crime d’agression » et « la violation des frontières et de l’intĂ©gritĂ© territoriale ». Cette peine « doit rester en place jusqu’Ă  ce que les frontières internationalement reconnues soient rĂ©tablies », a-t-il demandĂ©.

Il a aussi appelĂ© l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale Ă  mettre en place un fonds de compensation pour l’Ukraine et Ă  suspendre le droit de veto de la Russie au Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU. « L’agresseur participe Ă  la prise de dĂ©cision dans les organisations internationales, il doit en ĂŞtre isolĂ© Â», a-t-il dit.

VĂŞtu de son traditionnel tee-shirt kaki, le chef de l’État ukrainien a donc rappelĂ© aux dirigeants du monde entier l’importance de maintenir la pression sur la Russie et de livrer de nouvelles armes Ă  l’Ukraine. « La Russie sera contrainte de cesser cette guerre Â», a-t-il assĂ©nĂ© lors de son discours qui s’est terminĂ© sous les ovations de la salle.

Je vous souhaite à tous la paix. Je vous remercie que nous soyons unis dans notre lutte pour rétablir la paix et garantir la paix pour toute nation devenue victime d’une agression armée. Un crime a été commis contre l’Ukraine et nous exigeons une juste punition. Ce crime a été commis contre les frontières de notre État. Ce crime a été commis contre la vie de nos habitants. Ce crime a été commis contre la dignité de nos femmes et de nos hommes. Ce crime a été commis contre les valeurs qui font de vous et moi une communauté de Nations unies. Et l’Ukraine exige que soient punis ceux qui essaient de voler notre territoire ; une punition pour les meurtriers de milliers d’individus ; une punition pour les tortures, l’humiliation d’hommes et de femmes. Punition pour les troubles catastrophiques que la Russie a provoqués par sa guerre illégale, pas simplement pour nous les Ukrainiens, mais pour le monde entier : pour chaque nation représentée dans cette salle de l’Assemblée générale des Nations unies.

RFI

error: Oups... contenu protégé ;)