đŸ‡șđŸ‡Č Trump dĂ©clare avoir menacĂ© les alliĂ©s de l’Otan de ne pas les protĂ©ger de la Russie

đŸ‡șđŸ‡Č Trump dĂ©clare avoir menacĂ© les alliĂ©s de l’Otan de ne pas les protĂ©ger de la Russie

Donald Trump a dĂ©clarĂ© jeudi que, lorsqu’il Ă©tait prĂ©sident, il avait menacĂ© des alliĂ©s de l’Otan de ne pas prendre leur dĂ©fense en cas d’attaque de la Russie, Ă  moins qu’ils ne financent davantage l’alliance, dans une stratĂ©gie de bluff, selon lui. Tant durant sa campagne Ă©lectorale qu’une fois Ă  la Maison Blanche, Donald Trump a souvent prĂ©sentĂ© l’Otan comme une alliance militaire vivant des largesses amĂ©ricaines.

Le rĂ©publicain, qui a frĂ©quemment vantĂ© ses qualitĂ©s de nĂ©gociateur, a assurĂ© qu’il s’agissait d’un bluff, dans le but d’obtenir des concessions. L’article 5 du traitĂ© de l’Otan oblige les membres Ă  protĂ©ger tout pays de l’alliance qui serait attaquĂ©. Mais lors d’un sommet, Donald Trump a suggĂ©rĂ© que le traitĂ© ne serait pas honorĂ© car « tout le monde Ă©tait mauvais payeur ».

« Un des prĂ©sidents m’a demandĂ© ‘est-ce que cela veut dire que vous ne nous protĂ©gerez pas si on ne paie pas? Vous ne nous protĂ©gerez pas de la Russie?’ », a rapportĂ© Donald Trump, lors d’un Ă©vĂ©nement de la fondation conservatrice Heritage. « J’ai dit: c’est exactement ce que cela veut dire.” « Si j’avais dit ‘Non, ça n’est pas ce que je voulais dire’, alors pourquoi auraient-ils payĂ©? », a-t-il dĂ©clarĂ© lors de son intervention diffusĂ©e par le mĂ©dia conservateur RSBN. Le milliardaire s’est dit « stupĂ©fait » que cette menace n’ait jamais Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e par les mĂ©dias.

Critique envers l’Otan

Donald Trump s’est souvent montrĂ© critique de l’Otan et d’autres alliances amĂ©ricaines de longue date, arguant que les États-Unis dĂ©pensaient trop d’argent Ă  dĂ©fendre ces pays qui Ă©taient, selon lui, des rivaux plus que des partenaires. « Nous dĂ©fendons l’Europe et, dans le mĂȘme temps, ils nous arnaquent, ils nous arnaquent trĂšs trĂšs sĂ©rieusement », a-t-il dĂ©clarĂ© jeudi soir.

Donald Trump a aussi frĂ©quemment Ă©tĂ© accusĂ© d’avoir une attitude complaisante envers Vladimir Poutine. En fĂ©vrier, l’invasion de l’Ukraine, un pays qui n’est pas membre de l’Otan, par le maĂźtre du Kremlin, a provoquĂ© une rĂ©ponse massive de Washington et de ses alliĂ©s europĂ©ens.

7sur7