đŸ‡șđŸ‡Č Le suspect des tirs dans le mĂ©tro de New York a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© et inculpĂ© d’”acte terroriste”

đŸ‡șđŸ‡Č Le suspect des tirs dans le mĂ©tro de New York a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© et inculpĂ© d’”acte terroriste”

L’homme soupçonnĂ© d’avoir tirĂ© dans le mĂ©tro new-yorkais Ă  l’heure de pointe mardi matin, faisant 23 blessĂ©s dont 10 par balles, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© mercredi et sera poursuivi pour “attaque terroriste”, ont annoncĂ© les autoritĂ©s.

Le suspect, qui avait semé le chaos la veille dans le réseau souterrain, a été interpellé à Manhattan à 13H42 grùce à un signalement, selon la police new-yorkaise.

“Nous l’avons eu”, s’est fĂ©licitĂ© lors d’une confĂ©rence de presse le maire dĂ©mocrate de New York, Eric Adams, attendu au tournant sur le thĂšme de la lutte contre la criminalitĂ©, lui qui en avait fait un thĂšme de campagne pour ĂȘtre Ă©lu l’an dernier.

La police menait depuis plus de 24 heures une chasse Ă  l’homme visant Frank James, un Afro-AmĂ©ricain de 62 ans accusĂ© d’avoir tirĂ© Ă  de nombreuses reprises dans un train de la ligne N, au niveau de la station “36th street”, dans le sud de Brooklyn.

L’homme, connu de la police, avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© Ă  12 reprises Ă  New York et dans le New Jersey, notamment pour des “infractions sexuelles”, un “vol” ou un “trouble Ă  l’ordre public”, ont prĂ©cisĂ© les autoritĂ©s. Mais il n’avait jamais Ă©tĂ© condamnĂ© pour un crime dans l’Etat de New York.

Il est dĂ©sormais “sous le coup de poursuites fĂ©dĂ©rales pour son acte, une attaque terroriste dans les transports en commun”, a annoncĂ© l’agent de la police fĂ©dĂ©rale Michael Driscoll.

“Il comparaĂźtra devant un tribunal fĂ©dĂ©ral de Brooklyn et, en cas de condamnation, encourra une peine de prison Ă  perpĂ©tuitĂ©â€, a dĂ©clarĂ© le procureur Breon Peace.

Sur YouTube

L’homme avait une page YouTube, baptisĂ©e “prophetoftruth88″ (prophĂšte de vĂ©ritĂ©) supprimĂ©e mercredi matin pour “violation des rĂšgles communautaires” du site. Il y a postĂ© de multiples vidĂ©os oĂč on le voit lancer de longues tirades, parfois dĂ©cousues et vĂ©hĂ©mentes, dans lesquelles il Ă©voque les questions raciales, l’insĂ©curitĂ© Ă  New York, notamment dans le mĂ©tro, et s’en prend aux personnes homosexuelles, ou au nouveau maire Eric Adams.

Pendant que la traque du tireur, dĂ©crit comme “dangereux” la veille, se poursuivait, des millions de New-Yorkais reprenaient le mĂ©tro, l’un des rĂ©seaux les plus grands du monde, pour aller au travail, certains postant des selfies sur les rĂ©seaux sociaux pour montrer que la vie reprenait son cours normal.

“On ne se lĂšve pas le matin en pensant qu’on ne va pas arriver Ă  la maison ou qu’on va se blesser en y allant. C’est New York, la ville ne s’arrĂȘte jamais”, a expliquĂ© Ă  l’AFP Sony Washington, une machiniste de 35 ans, tout en s’inquiĂ©tant que le suspect soit toujours dans la nature.

“Je fais toujours attention Ă  ce qui m’entoure depuis le 11 septembre (2001). Mais il y a eu plus d’incidents sur les quais rĂ©cemment, donc je fais plus attention”, a ajoutĂ© Laura Swalm, 49 ans, qui habite l’État voisin du New Jersey.

33 balles tirées

Mardi matin, vers 08H30 (12H30 GMT), Ă  l’heure oĂč les rames de mĂ©tro sont bondĂ©es, l’individu, qui portait un masque Ă  gaz, a allumĂ© deux engins qui ont enfumĂ© le wagon, puis a tirĂ© sur les passagers alors que le train entrait dans la station.

“Nous avons vraiment eu de la chance que cela n’ait pas Ă©tĂ© beaucoup plus grave”, a soulignĂ© la cheffe de la police de New York (NYPD), Keechant Sewell, rĂ©sumant le soulagement des autoritĂ©s. Le suspect a tirĂ© 33 balles.

“Tout ce que vous voyez, c’est de la fumĂ©e noire, et je me suis tournĂ© vers la droite, et j’ai vu ce type avec un masque”, a tĂ©moignĂ© sur CNN l’une des victimes, Hourari Benkada, depuis son lit d’hĂŽpital.

“La fusillade a durĂ© environ une minute (…). Je n’ai jamais entendu autant de coups de feu sortir d’une arme de poing… (…) Il avait probablement des chargeurs prolongĂ©s ou une autre arme Ă  feu”, a ajoutĂ© cet homme, touchĂ© au niveau du genou. Sur place, les enquĂȘteurs ont retrouvĂ© une arme de poing et trois chargeurs.

L’attaque a eu lieu alors que New York a Ă©tĂ© confrontĂ©e Ă  une hausse de la criminalitĂ© depuis la pandĂ©mie de Covid-19, le nombre d’homicides passant de 319 en 2019 Ă  488 en 2021, mĂȘme si le bilan annuel reste bien en deçà des plus de 2.000 par an enregistrĂ©s au dĂ©but des annĂ©es 1990. Les fusillades sont aussi restĂ©es en hausse depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, passant de 260 Ă  296 au premier trimestre 2022, selon des chiffres de la police, dont certaines ont marquĂ© les esprits, comme la mort vendredi d’une adolescente de 17 ans, tuĂ©e par balle Ă  la sortie d’un lycĂ©e dans le Bronx. 

7sur7