đŸ‡ș🇩 Zelensky appelle Ă  une rencontre avec Poutine “pour mettre fin Ă  la guerre”

đŸ‡ș🇩 Zelensky appelle Ă  une rencontre avec Poutine “pour mettre fin Ă  la guerre”

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a de nouveau appelé samedi à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine « pour mettre fin à la guerre ».

« Je pense que celui qui a commencĂ© cette guerre pourra y mettre fin », a affirmĂ© M. Zelensky lors d’une confĂ©rence de presse Ă  l’intĂ©rieur d’une station de mĂ©tro du centre-ville de Kiev, rĂ©pĂ©tant qu' »il n’avait pas peur de rencontrer » (M. Poutine) si cela permettait de parvenir Ă  un accord de paix entre la Russie et l’Ukraine.

“Ce n’est pas que je veux, c’est que je dois”

« J’ai insistĂ© dĂšs le dĂ©but sur les nĂ©gociations avec le prĂ©sident russe », a-t-il rappelĂ©. Et d’ajouter: “Ce n’est pas que je veux (le rencontrer), c’est que je dois le rencontrer de façon Ă  rĂ©gler ce conflit par la voie diplomatique ». « Nous avons confiance en nos partenaires, mais il n’y a aucune confiance avec la Russie », a-t-il toutefois dĂ©clarĂ©.

Abandon des négociations si les militaires à Marioupol sont tués

Le prĂ©sident ukrainien a par ailleurs prĂ©venu que Kiev abandonnerait les nĂ©gociations avec Moscou si les militaires ukrainiens retranchĂ©s dans le vaste complexe mĂ©tallurgique d’Azovstal Ă  Marioupol dans le sud-est de l’Ukraine sont tuĂ©s par l’armĂ©e russe. « Si nos hommes sont tuĂ©s Ă  Marioupol et si des pseudo-referendums sont organisĂ©s dans la rĂ©gion de Kherson (sud, ndlr), alors l’Ukraine se retirera de tout processus de nĂ©gociation », a-t-il affirmĂ©.

PrĂȘt Ă  un Ă©change

Il s’est aussi dit « prĂȘt » Ă  « un Ă©change de nos militaires qui dĂ©fendent Marioupol », sous « n’importe quel format », pour sortir « ces gens qui se trouvent dans une situation horrible, encerclĂ©s ». Il a prĂ©cisĂ© que « le dernier contact » avec les soldats retranchĂ©s dans les souterrains de l’immense usine Azovstal remontait « à il y a une heure ». « Aujourd’hui est l’un des jours les plus durs » depuis le dĂ©but du siĂšge russe sur Marioupol, dĂ©but mars, a-t-il dit. Vladimir Poutine avait ordonnĂ© jeudi d’assiĂ©ger, sans assaut, l’usine Azovstal.

DĂ©cision « illogique” de Guterres

Le prĂ©sident Zelensky a dĂ©noncĂ© la dĂ©cision “illogique” du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’ONU Antonio Guterres de se rendre Ă  Moscou mardi, deux jours avant d’aller Ă  Kiev. â€œC’est simplement erronĂ© d’aller d’abord en Russie, puis en Ukraine”, a-t-il dĂ©clarĂ©. “Il n’y a aucune justice et aucune logique dans cet ordre”, a-t-il dĂ©plorĂ©.

Blinken dimanche Ă  Kiev

Marquant la premiĂšre visite officielle de reprĂ©sentants du gouvernement amĂ©ricain en Ukraine depuis le dĂ©but de l’invasion russe le 24 fĂ©vrier, le chef de la diplomatie Antony Blinken et le ministre de la DĂ©fense Llyod Austin sont eux attendus dimanche Ă  Kiev, a annoncĂ© samedi le prĂ©sident Zelensky. Selon lui, les discussions porteront sur les livraisons d’armes amĂ©ricaines Ă  l’Ukraine, qu’il voudrait “encore plus lourdes et puissantes” pour contrer l’armĂ©e russe.

Un bébé tué

Alors que les appels Ă  une trĂȘve pour le week-end pascal des chrĂ©tiens orthodoxes se sont multipliĂ©s ces derniers jours, les combats se sont poursuivis samedi. Au moins huit personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es dans des frappes russes sur la ville portuaire d’Odessa dans le sud, selon un nouveau bilan fourni par le prĂ©sident ukrainien. Un prĂ©cĂ©dent bilan faisait Ă©tat de six morts, dont un bĂ©bĂ©. Selon M. Zelensky, “sept missiles ont visĂ© Odessa” samedi, dont un qui “a touchĂ© un immeuble d’habitations” et “deux qui ont Ă©tĂ© abattus” par le systĂšme de dĂ©fense antiaĂ©rienne ukrainienne. L’armĂ©e russe a pour sa part affirmĂ© avoir visĂ© avec des “missiles de haute prĂ©cision” un terminal logistique de l’aĂ©rodrome militaire prĂšs d’Odessa abritant des armes livrĂ©es aux forces ukrainiennes par les États-Unis et des pays europĂ©ens.

Offices religieux en ligne

Le patriarche orthodoxe russe Kirill, alliĂ© du prĂ©sident russe Vladimir Poutine, a appelĂ© Ă  prier pour une “paix durable” sans Ă©voquer l’idĂ©e d’une trĂȘve pascale, dans un communiquĂ© publiĂ© samedi par le Patriarcat de Moscou. Redoutant des “provocations” lors des cĂ©rĂ©monies qui attirent habituellement les foules, les autoritĂ©s ukrainiennes ont appelĂ© samedi les fidĂšles Ă  suivre en ligne les offices religieux.

Évacuation ratĂ©e

À Marioupol, port stratĂ©gique du Sud-Est de l’Ukraine en grande partie dĂ©truit par des semaines de bombardements, une nouvelle tentative d’évacuation de civils vers la ville de Zaporijjia a Ă©chouĂ©, a indiquĂ© samedi un adjoint au maire de Marioupol sur son compte Telegram. Selon Petro Andriouchtchenko, quelque 200 habitants avaient commencĂ© Ă  se rassembler pour ĂȘtre Ă©vacuĂ©s lorsqu’ils ont Ă©tĂ© “dispersĂ©s” par l’armĂ©e russe. Certains auraient Ă©tĂ© ensuite contraints de monter dans des bus en partance pour une localitĂ© occupĂ©e par les Russes, Ă  80 km au nord. Plusieurs couloirs humanitaires ont dĂ©jĂ  dĂ» ĂȘtre annulĂ©s en derniĂšre minute Ă  Marioupol, que Moscou assure avoir “libĂ©rĂ©â€. Moscou et Kiev se sont rejetĂ©s la responsabilitĂ© de ces Ă©checs.

© AP
© AP

7sur7