🇷🇺 L’avertissement de Medvedev à l’Otan: “La défaite d’une puissance nucléaire peut déclencher une guerre nucléaire”

🇷🇺 L’avertissement de Medvedev à l’Otan: “La défaite d’une puissance nucléaire peut déclencher une guerre nucléaire”

L’ancien président russe a lancé un nouvel avertissement à l’Otan pour dissuader l’alliance occidentale de s’impliquer davantage dans la guerre en Ukraine. Coutumier du genre, il brandit à nouveau la menace nucléaire.

Dmitri Medvedev est aujourd’hui le vice-président du Conseil de sécurité russe © AFP

Ce jeudi, Dmitri Medvedev a prévenu les alliés de l’Otan qu’une éventuelle défaite russe en Ukraine pourrait déclencher une guerre nucléaire. Ce nouvel avertissement tombe alors que l’alliance accroit progressivement son aide militaire à Kiev. En effet, les Etats-Unis et trois Etats européens ont promis ce jeudi de nouvelles livraisons substantielles de blindés, de missiles et d’artillerie et un sommet crucial, qui réunira une cinquantaine de pays, est prévu ce vendredi à Ramstein, en Allemagne, pour coordonner la poursuite de cette assistance.

Livraisons d’armements

Pendant que Washington prévoit l’envoi de 59 blindés Bradley, qui s’ajouteront aux 50 déjà promis, de 90 blindés de transport de troupes “Stryker”, de 53 véhicules blindés antimines (MRAP) et de 350 Humvee M998, l’Allemagne hésite toujours à fournir ses fameux chars Leopard, par crainte de s’impliquer personnellement dans le conflit. Le Royaume-Uni s’est quant à lui engagé à fournir 600 missiles supplémentaires. D’autres pays, comme la Suède, le Danemark, la Pologne et le Canada ont également promis des livraisons d’armes, de véhicules et/ou de matériel militaire.

Les menaces de Medvedev

L’ancien président russe et ex-Premier ministre occupe aujourd’hui la fonction de vice-président du Conseil de sécurité russe. Il brandit à nouveau la menace nucléaire face à ce soutien massif de l’Occident à l’adversaire ukrainien: “La défaite d’une puissance nucléaire dans une guerre conventionnelle peut déclencher une guerre nucléaire”, a-t-il déclaré dans un message sur Telegram. “Les puissances nucléaires n’ont jamais perdu les conflits majeurs dont dépend leur sort”, souligne-t-il.

7sur7

error: Oups... contenu protégé ;)