đŸ‡·đŸ‡ș Poutine “croit gagner la guerre”

đŸ‡·đŸ‡ș Poutine “croit gagner la guerre”

La Russie a lancĂ© un ultimatum aux derniers dĂ©fenseurs ukrainiens de Marioupol, leur demandant de dĂ©poser les armes et d’évacuer dimanche ce port stratĂ©gique du sud-est de l’Ukraine dont la prise constituerait une importante victoire pour Moscou.

Les forces russes ont Ă©galement annoncĂ© avoir bombardĂ© dimanche une nouvelle usine d’armement prĂšs de Kiev, pour le troisiĂšme jour consĂ©cutif, mettant Ă  exĂ©cution leur menace d’intensifier leurs frappes contre la capitale ukrainienne aprĂšs la destruction du fleuron de leur flotte en mer Noire.

À Marioupol, que les forces russes affirment contrĂŽler presque entiĂšrement au terme de combats acharnĂ©s, Ă  l’exception d’une poche de rĂ©sistance, la situation est “inhumaine”, a affirmĂ© samedi soir le prĂ©sident ukrainien Volodymyr Zelensky.

Il a appelĂ© les Occidentaux Ă  fournir “immĂ©diatement” les armes lourdes qu’il rĂ©clame depuis plusieurs semaines et menacĂ© d’arrĂȘter les nĂ©gociations de paix avec Moscou si les derniers soldats ukrainiens Ă  Marioupol Ă©taient â€œĂ©liminĂ©s”.

Le ministĂšre russe de la DĂ©fense a demandĂ© aux derniers combattants ukrainiens retranchĂ©s dans le complexe mĂ©tallurgique d’Azovstal de cesser les combats dimanche Ă  06H00 heure de Moscou (03H00 GMT), et d’évacuer les lieux avant 13H00 (10H00 GMT).

“Tous ceux qui auront abandonnĂ© les armes auront la garantie d’avoir la vie sauve”, a assurĂ© le ministĂšre sur Telegram. “C’est leur seule chance”.

Au petit matin dimanche, l’état-major ukrainien a indiquĂ© que des frappes aĂ©riennes avaient Ă©tĂ© menĂ©es sur la ville par les Russes notamment depuis la rĂ©gion de Donetsk. Il a Ă©galement dans un communiquĂ© mentionnĂ© “des opĂ©rations d’assaut prĂšs du port”, sans autres dĂ©tails.

La prise de cette citĂ© serait une victoire importante pour les Russes car elle leur permettrait de consolider leurs gains territoriaux cĂŽtiers le long de la mer d’Azov en reliant la rĂ©gion du Donbass, en partie contrĂŽlĂ©e par leurs partisans, Ă  la CrimĂ©e que Moscou a annexĂ©e en 2014.

Poutine “croit gagner la guerre”

Selon le chancelier autrichien Karl Nehammer, qui a rencontrĂ© Vladimir Poutine lundi Ă  Moscou, le prĂ©sident russe pense ĂȘtre en train de gagner la guerre dĂ©clenchĂ©e par son invasion de l’Ukraine le 24 fĂ©vrier.

“Je pense qu’il est maintenant dans sa propre logique de guerre”, a dĂ©clarĂ© M. Nehammer dans une interview Ă  la chaĂźne amĂ©ricaine NBC, dont des extraits ont Ă©tĂ© publiĂ©s samedi. “Je pense qu’il croit qu’il est en train de gagner la guerre”.

Pour sa part, le chef du gouvernement italien Mario Draghi a regrettĂ© dimanche dans une interview au quotidien Il Corriere della Sera l’inefficacitĂ© apparente du “dialogue” avec Vladimir Poutine, constatant que ces contacts n’empĂȘchaient pas “l’horreur” de se poursuivre en Ukraine.

“La situation Ă  Marioupol reste aussi grave qu’elle peut l’ĂȘtre. Tout simplement inhumaine”, a lancĂ© Volodymyr Zelensky dans un message vidĂ©o.

Selon lui, il n’existe que “deux options”: soit les Occidentaux livrent des armes lourdes immĂ©diatement pour l’aider Ă  lever le siĂšge de Marioupol habitĂ©e par 441.000 personnes avant l’invasion le 24 fĂ©vrier, soit ils l’aident Ă  obtenir un arrĂȘt des combats par la voie de la nĂ©gociation.

Civils affamés

“Il n’y a ni nourriture, ni eau, ni mĂ©dicaments”, s’est-il emportĂ© auprĂšs de mĂ©dias, accusant les Russes de “refuser” la mise en place de couloirs humanitaires.

Selon le directeur exĂ©cutif du Programme alimentaire mondial David Beasley, plus de 100.000 civils sont au bord de la famine Ă  Marioupol, manquant Ă©galement d’eau et de source de chauffage.

La vice-PremiĂšre ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a exigĂ© dimanche l’ouverture d’une voie d’évacuation pour les militaires blessĂ©s de Marioupol.

Elle a annoncĂ© dans le mĂȘme temps la suspension des couloirs humanitaires pour l’évacuation des civils de l’Est de l’Ukraine, faute d’accord avec l’armĂ©e russe sur un arrĂȘt des tirs.

Dans la région de Kiev, le ministÚre russe de la Défense a annoncé dimanche avoir lancé des missiles de haute précision contre une usine de munitions prÚs de Brovary.

Le maire de Brovary Igor Sapojko a affirmĂ© que “certains Ă©lĂ©ments d’infrastructure ont Ă©tĂ© touchĂ©s” aux premiĂšres heures dimanche.

Un journaliste de l’AFP sur place n’a pas constatĂ© de destructions, de fumĂ©e ou d’incendie.

Panache de fumée

Au cours des trois derniers jours, les forces russes ont mené plusieurs frappes sur des usines militaires à Kiev et dans sa région, à la suite de la destruction du croiseur Moskva en mer Noire.

Les Ukrainiens affirment ĂȘtre Ă  l’origine de son naufrage grĂące Ă  leurs missiles antinavires Neptune. Le Pentagone a abondĂ©, prĂ©cisant que le navire russe avait Ă©tĂ© touchĂ© jeudi par deux missiles ukrainiens.

Une version que les autoritĂ©s russes n’ont pas officiellement entĂ©rinĂ©e, Ă©voquant simplement un incendie ayant provoquĂ© l’explosion de munitions Ă  bord du bĂątiment qui a sombrĂ© quelques heures plus tard lors de son remorquage.

Cependant Moscou a prĂ©venu qu’il allait intensifier ses frappes contre la capitale ukrainienne.

Une frappe russe a touché vendredi un complexe de la région de Kiev produisant des missiles Neptune.

Et samedi une personne a Ă©tĂ© tuĂ©e et “plusieurs” ont dĂ» ĂȘtre hospitalisĂ©es Ă  la suite d’une frappe contre un complexe industriel du quartier de Darnytsky, dans la pĂ©riphĂ©rie de Kiev, qui fabrique notamment des chars, a annoncĂ© le maire de la capitale Vitali Klitschko.

Kiev et ses environs avaient Ă©tĂ© relativement Ă©pargnĂ©s par les bombardements depuis le retrait de l’armĂ©e russe de cette zone fin mars mais la perte du Moskva a dĂ©clenchĂ© l’ire de Moscou.

Les forces russes ont en outre bombardĂ© samedi une raffinerie de pĂ©trole dans l’est de l’Ukraine, Ă  quatre kilomĂštres de Lyssytchansk, tout prĂšs de la ligne de front, selon les autoritĂ©s locales.

Depuis la route longeant le site, des journalistes de l’AFP ont pu voir samedi en fin d’aprĂšs-midi des cuves encore en feu et un long panache de fumĂ©e noire poussĂ© par le vent.

Dans la rĂ©gion mĂ©ridionale ukrainienne d’Odessa, “la dĂ©fense antiaĂ©rienne russe a abattu en vol un avion de transport militaire ukrainien, livrant un important lot d’armes fournies Ă  l’Ukraine par des pays occidentaux”, a de son cĂŽtĂ© affirmĂ© samedi le ministĂšre russe de la DĂ©fense.

PrĂšs de cinq millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le 24 fĂ©vrier, a fait savoir le Haut Commissariat de l’ONU pour les rĂ©fugiĂ©s, prĂ©cisant que 40.200 personnes de plus avaient quittĂ© leur pays ces derniĂšres 24 heures.

7sur7