đŸ‡·đŸ‡ș Pas de victoire, mais une nouvelle menace: Poutine fera voler son “avion de l’Apocalypse” lundi

đŸ‡·đŸ‡ș Pas de victoire, mais une nouvelle menace: Poutine fera voler son “avion de l’Apocalypse” lundi

L’Occident attend avec impatience le message que dĂ©livrera Vladimir Poutine lors de son discours du 9 mai prochain, date de la victoire de l’Union soviĂ©tique sur le rĂ©gime nazi allemand en 1945. Il ne devrait pas ĂȘtre pacifique, bien au contraire, alors que la Russie a envahi l’Ukraine il y a maintenant plus de deux mois. D’ailleurs, un avion bien particulier devrait voler dans le ciel de Moscou lors de la parade lundi prochain.

La Russie cĂ©lĂšbre la capitulation des nazis chaque annĂ©e le 9 mai. Un jour plus tard que les autres pays vainqueurs car Ă  Moscou, il Ă©tait dĂ©jĂ  minuit passĂ© lorsque la capitulation allemande fut signĂ©e Ă  Berlin le 8 mai 1945. Les Russes se sont toujours considĂ©rĂ©s comme les vĂ©ritables libĂ©rateurs du continent europĂ©en. Toutefois, ce n’est qu’à partir des annĂ©es soixante qu’ils ont commencĂ© Ă  cĂ©lĂ©brer leur victoire sur le TroisiĂšme Reich. Et pour cause, Ă  la sortie de la guerre, la Russie Ă©tait Ă  ce point dĂ©vastĂ©e que l’heure n’Ă©tait pas Ă  la fĂȘte.

Septante-sept ans plus tard, la Russie se trouve Ă  prĂ©sent embourbĂ©e en Ukraine, un pays voisin envahi depuis plus de deux mois maintenant. Et on ne peut pas dire que l’invasion russe soit une franche rĂ©ussite pour l’instant. Et on pourra constater lundi lors du traditionnel dĂ©filĂ© militaire Ă  quel point la guerre en Ukraine pĂšse lourd. PrĂšs de 250 vĂ©hicules militaires avaient participĂ© Ă  la parade ces deux derniĂšres annĂ©es, mĂȘme en temps de pandĂ©mie. Cette annĂ©e, il ne devrait y en avoir que 131, selon un graphique paru dans “Krasnaya Zvezda”, le journal officiel de l’armĂ©e russe.

Selon certaines rumeurs, Vladimir Poutine voulait profiter du 9 mai pour cĂ©lĂ©brer la fin de la guerre en Ukraine ou, selon les termes utilisĂ©s par le Kremlin, la fin de l’opĂ©ration militaire spĂ©ciale visant Ă  “dĂ©nazifier” l’Ukraine. Il n’en sera rien. Les Russes ne seront pas plus Ă  mĂȘme de cĂ©lĂ©brer une quelconque victoire dans le Donbass, oĂč ils concentrent dĂ©sormais leurs opĂ©rations. 

La question est donc de savoir ce que le prĂ©sident russe va dĂ©clarer lundi sur la place Rouge. Il pourrait officiellement dĂ©clarer la guerre, ce qui lui permettrait de mobiliser davantage de soldats, et sur une plus longue durĂ©e. Pour justifier cette dĂ©marche sans admettre la remarquable dĂ©fense de l’Ukraine, Vladimir Poutine pourrait tout simplement adresser cette dĂ©claration de guerre Ă  l’OTAN. C’est d’ailleurs ce que prĂ©voit le ministre britannique de la DĂ©fense, Ben Wallace. “Je ne serais pas surpris s’il dĂ©clarait que la Russie est dĂ©sormais en guerre avec tous les nazis du monde”, a-t-il suggĂ©rĂ© – en rĂ©fĂ©rence Ă  ce que Poutine pense du monde occidental.

“Avion de l’Apocalypse”

Dans une rare interview accordĂ©e Ă  un mĂ©dia occidental, le ministre russe des Affaires Ă©trangĂšres, SergeĂŻ Lavrov, a dĂ©menti le week-end dernier l’existence d’un quelconque calendrier. â€œNotre armĂ©e n’est pas guidĂ©e artificiellement par une date”, a-t-il dĂ©clarĂ© Ă  une chaĂźne de tĂ©lĂ©vision appartenant Ă  Silvio Berlusconi, l’ancien Premier ministre italien. “Pas mĂȘme celle du 9 mai. Ce jour-lĂ , nous commĂ©morerons solennellement la façon dont l’Europe a Ă©tĂ© libĂ©rĂ©e du flĂ©au du nazisme. Mais le rythme de l’opĂ©ration en Ukraine dĂ©pend avant tout de la nĂ©cessitĂ© de rĂ©duire les risques pour la population civile et le personnel militaire russe”, a soulignĂ© le chef de la diplomatie russe.

Pourtant, il semble dĂ©jĂ  acquis que le prĂ©sident russe montera encore d’un cran dans ses menaces adressĂ©es Ă  l’Occident depuis des semaines. De fait, le KrasnaĂŻa Zvezda mentionne la prĂ©sence d’un avion Ilyushin Il-80 lors du dĂ©filĂ© de lundi. Cet appareil n’est pratiquement jamais prĂ©sentĂ© lors d’un dĂ©filĂ©. Et pour cause, il s’agit d’un avion de commandement et de contrĂŽle aĂ©roportĂ© utilisĂ© en cas de conflit nuclĂ©aire. Son but est de mettre en sĂ©curitĂ© les hauts responsables russes, dont le prĂ©sident, en cas de guerre nuclĂ©aire. Son surnom? L’avion de l’Apocalypse.  La Russie disposerait de trois avions de ce type, similaires au Boeing E-4 Advanced Airborne Command Post amĂ©ricain. Sa prĂ©sence lundi sera certainement perçue comme une nouvelle mise en garde du Kremlin.

NĂ©anmoins, les spĂ©cialistes estiment toujours que les chances de la Russie de recourir Ă  l’arme nuclĂ©aire sont faibles. “Mais alors qu’il y a trois mois, cela semblait tout Ă  fait impensable, ça l’est un peu plus Ă  prĂ©sent”, a dĂ©clarĂ© le cĂ©lĂšbre expert de la Russie Mark Galeotti dans une analyse pour le magazine politique britannique “New Statesman.”

L’Ilyushin Il-80 figure bien au programme du dĂ©filĂ© militaire de lundi, selon le journal officiel de l’armĂ©e russe KrasnaĂŻa Zvezda. © DR
© DR

7sur7