đŸ‡·đŸ‡ș Moscou accuse l’Ukraine d’avoir bombardĂ© deux villages russes

đŸ‡·đŸ‡ș Moscou accuse l’Ukraine d’avoir bombardĂ© deux villages russes

La Russie a accusĂ© jeudi l’Ukraine d’avoir bombardĂ© deux villages russes frontaliers, dont un avec des hĂ©licoptĂšres, des affirmations invĂ©rifiables qui font craindre une nouvelle escalade du conflit.

Le ComitĂ© d’enquĂȘte russe, chargĂ© des principales investigations, a dĂ©clarĂ© que deux hĂ©licoptĂšres ukrainiens « équipĂ©s d’armes lourdes » Ă©taient entrĂ©s en Russie et avaient procĂ©dĂ© Ă  « au moins six frappes sur des immeubles d’habitation dans le village de Klimovo », dans la rĂ©gion de Briansk.

Sept personnes, dont un bĂ©bĂ©, ont Ă©tĂ© blessĂ©es « à des degrĂ©s divers », a dit la mĂȘme source.

Auparavant, le gouverneur de cette rĂ©gion, Alexandre Bogomaz, avait fait Ă©tat d’un bombardement sur Klimovo sans fournir de prĂ©cisions.

Selon l’agence de presse Interfax, qui cite un responsable du ministĂšre de la SantĂ©, sept personnes blessĂ©es dans ce village ont Ă©tĂ© hospitalisĂ©es, dont deux dans un Ă©tat jugĂ© « grave ».

La localité de Klimovo est située à une dizaine de kilomÚtres de la frontiÚre ukrainienne et compte quelque 13.000 habitants.

Par la suite, le gouverneur de la rĂ©gion de Belgorod, elle aussi limitrophe de l’Ukraine, a Ă©galement accusĂ© les forces ukrainiennes d’avoir bombardĂ© un village, celui de Spodariouchino.

Deux villages évacués selon le gouverneur de la région

Aucun blessĂ© ni dĂ©gĂąt matĂ©riel n’Ă©tait Ă  dĂ©plorer, mais les autoritĂ©s ont tout de mĂȘme Ă©vacuĂ© Spodariouchino et le village de BezimĂ©no, a dĂ©clarĂ© le gouverneur, Viatcheslav Gladkov, sur sa chaĂźne Telegram.

Il n’Ă©tait pas possible de vĂ©rifier le bien-fondĂ© de ces accusations de maniĂšre indĂ©pendante.

La Russie, qui a dĂ©clenchĂ© le 24 fĂ©vrier une offensive militaire en Ukraine, a plusieurs fois accusĂ© les forces de Kiev d’avoir procĂ©dĂ© Ă  des attaques sur son sol.

Plus tĂŽt jeudi, les services de sĂ©curitĂ© (FSB), citĂ©s par l’agence de presse TASS, ont accusĂ© l’Ukraine d’avoir frappĂ© un poste-frontiĂšre.

Début avril, le gouverneur de la région de Belgorod, voisine de Briansk et elle aussi frontaliÚre, avait affirmé que des hélicoptÚres ukrainiens avaient fait une incursion et frappé un dépÎt de carburant.

7sur7