đŸ‡°đŸ‡” CorĂ©e du Nord: des tirs de missiles pour essayer un nouveau systĂšme d’armement

đŸ‡°đŸ‡” CorĂ©e du Nord: des tirs de missiles pour essayer un nouveau systĂšme d’armement

La CorĂ©e du Nord a de nouveau tirĂ© des missiles ce samedi, un test qui avait pour objectif d’essayer un nouveau systĂšme d’armement. Cet Ă©niĂšme essai d’une longue sĂ©rie depuis le dĂ©but de l’annĂ©e devrait permettre « d’augmenter l’efficacitĂ© du fonctionnement des armes nuclĂ©aires tactiques » selon les mĂ©dias d’État. Ces tirs, effectuĂ©s en prĂ©sence de Kim Jong-un, interviennent Ă  un moment clĂ© alors que les experts s’attendent Ă  une reprise prochaine des essais nuclĂ©aires.

Une foule immense, des feux d’artifices et des danses synchronisĂ©es Ă©taient au programme de la tĂ©lĂ©vision nord-corĂ©enne ce vendredi 15 avril pour cĂ©lĂ©brer les 110 ans de Kim Il-sung, le fondateur du pays. Alors que de nombreux observateurs s’attendaient Ă  une possible dĂ©monstration de force militaire du rĂ©gime Ă  cette occasion, celle-ci a finalement eu lieu le lendemain en prĂ©sence de Kim Jong-un.

Ce dernier a supervisé deux tirs de missiles tactiques guidés supposées améliorer la force de frappe des missiles à longue portée du régime. Un essai qui intervient justement trois semaines aprÚs le plus grand test de missile balistique intercontinental du pays et alors que les exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington reprendront ce lundi 18 avril.

L’hypothĂšse trĂšs probable d’un nouvel essai nuclĂ©aire

Ces entraĂźnements, vĂ©cus comme une provocation par Pyongyang, risquent de raviver les tensions sur la pĂ©ninsule. Les activitĂ©s ont d’ailleurs repris dans des sites clĂ©s du programme nuclĂ©aire nord-corĂ©en, renforçant ainsi l’hypothĂšse d’un septiĂšme essai nuclĂ©aire dans les prochaines semaines. Ce qui serait une premiĂšre depuis 2017.

L’autre possibilitĂ© est que l’on assiste Ă  une dĂ©monstration de force avec de nouveaux essais de missiles Ă  l’occasion de l’anniversaire de l’ArmĂ©e populaire de CorĂ©e qui a lieu le 25 avril. Soit deux semaines avant l’arrivĂ©e au pouvoir du nouveau prĂ©sident sud-corĂ©en, qui affirme vouloir afficher sa fermetĂ© face Ă  Pyongyang.

RFI