🇬🇧 La reine Elizabeth II fĂȘte ses 96 ans

🇬🇧 La reine Elizabeth II fĂȘte ses 96 ans

Doyenne mondiale des monarques en exercice, la reine Elizabeth II a fĂȘtĂ© jeudi ses 96 ans dans l’intimitĂ©, alors que Londres cĂ©lĂ©brait sa souveraine par des tirs de canon et des fanfares militaires jouant « Joyeux anniversaire ». 

DĂ©sormais largement retirĂ©e de la vie publique en raison de problĂšmes de mobilitĂ©, la souveraine, qui a passĂ© en fĂ©vrier le cap des 70 annĂ©es de rĂšgne, a choisi de fĂȘter cet anniversaire dans le calme du domaine royal de Sandringham, Ă  200 kilomĂštres au nord de Londres.

Selon la presse, elle passe quelques jours Ă  Wood Farm, maison relativement modeste qu’affectionnait son Ă©poux Philip, dĂ©cĂ©dĂ© l’an dernier Ă  99 ans.

Des centaines de personnes se sont cependant massĂ©es Ă  l’extĂ©rieur du chĂąteau de Windsor (ouest de Londres) oĂč elle rĂ©side habituellement. Une fanfare des Coldstream Guards, en tunique rouge et bonnet noir en poil d’ours, y a jouĂ© « Joyeux anniversaire », et des dizaines de tirs de canons ont retenti Ă  la mi-journĂ©e, notamment Ă  Hyde Park, avec une autre fanfare.

AFP

Pour l’occasion, Buckingham Palace a publiĂ© une photo prise le mois dernier, montrant la souveraine en manteau capeline vert foncĂ©, tenant par la bride dans les jardins de Windsor deux poneys blancs Fell, une race du nord de l’Angleterre.

Une poupée Barbie à son effigie a également été mise en vente, portant une robe ivoire, un large ruban bleu et une petite tiare.

AFP

Le premier ministre Boris Johnson a rendu hommage à la souveraine sur Twitter, évoquant « 70 ans de dévouement irréprochable ». Son petit-fils William et son épouse Kate ont salué « une inspiration pour tellement de gens au Royaume-Uni, dans le Commonwealth et le monde ».

Les premiers mois de son « JubilĂ© de platine », qui donnera lieu Ă  quatre jours de festivitĂ©s trĂšs attendues dĂ©but juin, n’ont pas Ă©tĂ© faciles, entre ses ennuis de santĂ©, les accusations d’agression sexuelle visant son fils Andrew – rĂ©cemment parvenu Ă  un accord financier avec son accusatrice – et les interrogations sur l’avenir de la monarchie et du Commonwealth.

AFP

Depuis une brĂšve hospitalisation en octobre, les apparitions d’Elizabeth II sont devenues extrĂȘmement rares, mĂȘme si elle continue Ă  assumer des « tĂąches lĂ©gĂšres » au chĂąteau de Windsor, la plupart du temps par visioconfĂ©rence.

Le 29 mars, elle a cependant assistĂ© Ă  l’Abbaye de Westminster Ă  une cĂ©rĂ©monie religieuse en hommage au prince Philip. C’était sa premiĂšre grande apparition publique depuis des mois.

ArrivĂ©e au bras de son fils Andrew, s’appuyant sur une canne, on l’y a vue, frĂȘle et digne, marcher lentement et saluer aprĂšs la cĂ©rĂ©monie plusieurs participants.

Elle-mĂȘme avait confiĂ© mi-fĂ©vrier qu’elle « ne pouvait pas bouger », en montrant sa jambe gauche lors d’une audience Ă  Windsor.

Fauteuil roulant

Selon la presse britannique, elle utiliserait en privé un fauteuil roulant, et un ascenseur adapté aurait été installé dans sa résidence écossaise de Balmoral.

Ajoutant Ă  ces problĂšmes, elle a attrapĂ© le Covid-19 en fĂ©vrier. « Cela vous laisse trĂšs fatiguĂ© et Ă©puisĂ© n’est-ce pas, cette horrible pandĂ©mie », a rĂ©cemment confiĂ© la souveraine.

« Elle est en pleine forme », a cependant dĂ©clarĂ© son petit-fils Harry Ă  la chaĂźne amĂ©ricaine NBC mercredi, aprĂšs une visite surprise la semaine derniĂšre avec son Ă©pouse Meghan. Le couple dĂ©sormais installĂ© en Californie ne l’avait pas revue depuis deux ans.

Depuis octobre, la reine a largement dĂ©lĂ©guĂ© Ă  son fils Charles, 73 ans, hĂ©ritier de la couronne. Mais il est nettement moins populaire – 43% d’opinions favorables contre 69% pour la reine – selon un sondage Ipsos de mars, et Ă©galement beaucoup moins apprĂ©ciĂ© que son fils le prince William, 39 ans (64%), et l’épouse de ce dernier, Kate (60%). 42% des Britanniques prĂ©fĂ©reraient d’ailleurs que Charles abdique en faveur de William.

Mais la rĂ©cente tournĂ©e de William et Kate dans les CaraĂŻbes, pour cĂ©lĂ©brer l’attachement de la monarchie aux anciennes colonies Ă  l’occasion du JubilĂ©, a parfois donnĂ© lieu des confrontations tendues, notamment sur le passĂ© esclavagiste du Royaume-Uni, augurant de difficultĂ©s Ă  venir.

Le premier ministre jamaĂŻcain Andrew Holness a aussi estimĂ© « inĂ©vitable » la transition de son pays, dont la reine est cheffe d’État, vers un rĂ©gime rĂ©publicain.

Le Journal de Montréal