Un troupeau d’éléphants errants dans le sud-ouest de la Chine

Un troupeau d’éléphants errants dans le sud-ouest de la Chine

La longue errance a commencé il y a 6 mois… plus de 500 kilomètres pour ce troupeau d’éléphants échappé de sa réserve dans le sud-ouest de la Chine. Les 15 pachydermes ont traversé autoroutes, villes et causé pas mal de dégâts dans les récoltes. Ils s’approchent maintenant de la mégalopole de Kunming et ses 6,6 millions d’habitants.

Un éléphant ça trompe énormément, mais quinze cela donne carrément le tournis aux vétérinaires et zoologistes qui se demandent toujours quelle mouche a bien pu piquer ces 13 mammifères adultes et trois éléphanteaux partis à l’aventure sur les routes de Chine en décembre dernier depuis les forêts tropicales de la réserve de Xishuangbana à la frontière avec le Laos et la Birmanie.

Drones, voitures de police, caméras de surveillance, les pachydermes sont suivis à la trace. On les a vus vider des citernes, faire une razzia dans les champs de maïs, parfois entrer chez les habitants qui les saluent d’un « les voilà, ils arrivent ! » sur les réseaux sociaux.

Parfois l’accueil est moins enthousiaste : la télévision d’État estime les dégâts à près de 900 000 euros (6,8 millions de yuans). Des camions de fumier ont tenté de bloquer leur passage, des fruits ont été dispersés sur le chemin pour les incités à rejoindre les montagnes…  mais les animaux semblent s’être habitués à cette errance… probablement en quête d’une nourriture plus facile à obtenir, selon un spécialiste interrogé par le South China Morning Post

Une preuve là encore, selon les experts, que l’animal trouve difficilement sa place dans des écosystèmes colonisés par l’homme. « Peut-être qu’ils vont simplement à la conférence sur la bio diversité », plaisante un internaute sur le réseau Sina Weibo. C’est vrai qu’on pouvait difficilement imaginer plus belle promotion pour ce sommet sur la protection de la faune. « Vivre en harmonie avec la nature » disent les affiches de la COP15 qui aura lieu à l’automne prochain à Kunming justement, la capitale de la province du Yunnan. 

  • RFI

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci