Déclaré mort, un Indien de 27 ans revient à la vie sur la table d’autopsie

Déclaré mort, un Indien de 27 ans revient à la vie sur la table d’autopsie

Un jeune indien de 27 ans, déclaré mort par des médecins, s’est réveillé à quelques instants du début de son examen post-mortem. Les services de santé pointent un « mauvais jugement ».

C’était moins une. Déclaré mort à la suite d’un grave accident de moto, un homme de 27 ans originaire de la ville de Mahalingapur, dans l’État du Karnataka (au sud de l’Inde), s’est mis à montrer des signes de vie alors qu’il se trouvait sur la table d’autopsie, quelques instants seulement avant le début de son examen post-mortem, a indiqué mercredi un fonctionnaire des services de santé locaux.

Un décès déclaré trop vite ?

Victime d’un sérieux accident de la route, l’homme a été transporté en urgence dans un hôpital privé le week-end dernier, dans un état critique. Sur place, les médecins ont déclaré son décès. C’est alors que la famille du jeune homme a décidé de transférer sa dépouille dans un établissement public voisin, où un examen post-mortem devait être mené dans la journée de lundi.

Mais alors que les médecins s’apprêtaient à examiner le corps du défunt, ce dernier s’est mis à bouger sur la table d’autopsie. Selon les témoignages des proches de la victime, relayés par la presse locale, c’est un pathologiste qui a vu le corps « soudainement bouger » à quelques instants de l’examen.

Un « mauvais jugement »

L’incident a par la suite été confirmé à l’AFP par un fonctionnaire des services de santé, qui a indiqué que le jeune homme de 27 ans a été immédiatement admis dans un autre hôpital, où son état se serait depuis amélioré. Dans sa déclaration, le fonctionnaire affirme que les médecins de l’établissement privé où le jeune homme a d’abord été déclaré mort avaient fait preuve d’un « mauvais jugement ». Selon lui, la famille pourrait déposer une plainte officielle pour négligence médicale.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un tel incident survient en Inde ces derniers mois. En octobre 2020, un homme de 74 ans originaire de l’État du Tamil Nadu s’était ainsi réveillé après avoir passé 20 heures dans un congélateur mortuaire. La police avait alors ouvert une enquête.

Gentside

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !