Agressée car elle allaite son fils en public: “J’ai pris une gifle en pleine poire”

Agressée car elle allaite son fils en public: “J’ai pris une gifle en pleine poire”

Maÿlis, maman d’un petit Nino de six mois, est encore sonnée. Alors qu’elle récupérait un colis dans un point relais de Bordeaux, la jeune femme a été agressée par une autre cliente qui n’a pas apprécié de la voir allaiter son fils publiquement. “J’ai pris une gifle en pleine poire.”

Maÿlis ne se remet pas de l’agression dont elle a été victime. “Depuis ce qu’il s’est passé, je n’ai plus une seule goutte de lait.” La jeune maman d’un petit Nino, né prématurément, attend son tour dans un point relais de Bordeaux lorsque son fils se réveille en réclamant le sein. 

“Vous n’avez pas honte?” 

Maÿlis, qui porte un vêtement adapté à l’allaitement, guide naturellement son fils vers sa poitrine dissimulée sous sa veste. Mais son geste semble déranger une autre cliente. Celle-ci se met à lui hurler dessus: “Vous n’avez pas honte?”. La dame s’emporte et ajoute: “la nouvelle génération est là pour s’exhiber. Vous êtes une maman, vous devez prévoir les repas de votre fils”, lance-t-elle à la jeune maman, avant de la gifler. 

D’autres personnes sont présentes, mais selon les dires de Maÿlis, personne ne lui vient en aide. La mère explique qu’une autre cliente, plus âgée, félicite même celle qui vient de lui assener une gifle. “Le reste de la file a baissé la tête, a ignoré (…) J’aurais aimé réagir, mais avec un bébé dans les bras, vous voulez faire quoi?”. 

Plainte

L’une de ses amies a assisté à la scène en appel vidéo et a raconté l’agression sur un groupe Facebook bordelais. Depuis, Maÿlis a reçu de nombreux mots de soutien la motivant à porter plainte. 

Mais les choses ne se sont pas passées comme elle l’imaginait. La personne qui a reçu sa plainte lui a posé des questions qui l’ont décontenancée. “Il m’a quand même demandé à quel pourcentage on voyait ma poitrine. Je lui ai dit zéro. (…) Il m’a gentiment dit que c’était un peu de ma faute et que je l’avais cherché. J’étais choquée, j’ai pris sur moi et j’ai supporté”, témoigne Maÿlis. “Je pense que si l’allaitement pose encore problème aujourd’hui, c’est parce que la femme est tellement sexualisée de nos jours.” 

Depuis l’agression, le petit Nino est très stressé, jusqu’à avoir la nuque bloquée. La maman, quant à elle, n’a plus réussi à l’allaiter. 

7sur7.be

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci