Le record de Beyoncé, la surprise de Bruno Mars: retour sur les moments forts des Grammys

Le record de Beyoncé, la surprise de Bruno Mars: retour sur les moments forts des Grammys

Beyoncé, Taylor Swift et Billie Eilish sont entrées dans l’histoire dimanche aux Grammy Awards. Les quatre artistes ont remporté les quatre prix les plus prestigieux de la cérémonie, particulièrement intimiste cette année, Covid oblige.

Beyoncé a reçu un Grammy Award supplémentaire dans la catégorie « meilleure performance R&B » pour le titre « Black Parade », celui-ci lui valant de battre le record de récompenses au long d’une carrière pour une artiste féminine aux Grammy Awards. La chanteuse compte désormais à son actif pas moins de 28 trophées.

À 39 ans seulement, Beyoncé Knowles-Carter arrive désormais également en tête des chanteurs et chanteuses dans l’histoire des récompenses de l’industrie américaine du disque. « Queen Bey » est à égalité avec le producteur Quincy Jones et à trois longueurs du chef d’orchestre classique d’origine hongroise Georg Solti, recordman avec 31 récompenses.

En tête avec neuf nominations, Beyoncé avait déjà reçu entre autres dimanche soir le prix de la meilleure vidéo musicale, partagé avec sa fille aînée Blue Ivy qui figure à ses côtés dans le clip de « Brown Skin Girl », mais aussi la meilleure chanson rap pour « Savage », avec Megan Thee Stalion, elle-même consacrée révélation de l’année.

“Black Parade”

Son Grammy Awards de la meilleure performance R&B, pour son titre « Black Parade », a aussi une résonance symbolique alors que le titre célèbre la culture afro-américaine et le militantisme noir. « Black Parade » était sorti dans la foulée du meurtre de George Floyd et des manifestations de l’été 2020, mais en particulier le 19 juin, jour commémorant la fin de l’esclavage aux États-Unis. 

C’est la chanson avec le plus de nominations à son actif aux Grammy Awards cette année (quatre, toutes catégories confondues).

« Black Parade » a été loué par la critique pour le chant de Beyoncé mais aussi ses paroles fortes, qui fustigent tout à la fois le racisme, appellent à la mobilisation pour les droits civiques et rendent hommage à la culture noire. Tous les bénéfices de la chanson sont reversés à un fonds créé par la chanteuse pour aider financièrement les petites entreprises détenues par des patrons noirs.

Beyoncé émue

Ordinairement toute en maîtrise, Beyoncé s’est montrée visiblement émue au moment d’accepter le prix qui la portait en tête des artistes féminines.

« En tant qu’artiste, je considère que c’est mon travail, notre travail à tous, d’être le reflet de notre époque », a déclaré la chanteuse. « Je voulais soutenir, encourager, célébrer toutes les reines et les rois noirs qui continuent à m’inspirer et à inspirer le monde entier. »

Dans la même vague, l’artiste R&B américaine H.E.R. a remporté dimanche le Grammy Award de la chanson de l’année pour « I Can’t Breathe », hymne réclamant la fin des discriminations raciales et des brutalités policières sorti aussi dans la foulée des manifestations provoquées par le meurtre de George Floyd au printemps dernier.

Meilleur album de l’année pour Taylor Swift

L’album de l’année a été remporté par Taylor Swift pour « Folklore », premier de deux disques sortis durant le confinement sur lequel elle embrasse pleinement l’esthétique « cottagecore » du retour aux choses simples et campagnardes, très en vogue aux États-Unis.

L’enregistrement de l’année pour Billie Eilish 

Billie Eilish, révélation l’an passé, a remporté le Grammy récompensant l’enregistrement de l’année avec « Everything I Wanted ». Cette récompense constitue un exploit, pour une artiste de seulement 19 ans, car elle avait déjà remporté les quatre récompenses reines l’an passé.

Pour cette édition 2021, Billie Eilish a vaincu des stars comme Beyoncé, Dua Lipa et Post Malone dans la course à ce prix récompensant un titre pour sa performance globale, qui associe l’ensemble des professionnels qui ont participé à la réalisation et l’enregistrement du morceau.

© EPA

Bruno Mars et  Anderson .Paak, la collab

Bruno Mars était également de la partie pour interpréter son nouveau single “Leave The Door Open” avec Anderson .Paak. Les deux artistes se sont associés pour former un duo nommé Silk Sonic. 

Lundi dernier, l’interprète du titre “Uptown Funk” avait mis en place une jolie stratégie de communication en interpellant l’organisation des Grammys pour demander à rejoindre la programmation. “Si vous pouviez trouver dans votre coeur de la place pour permettre à deux musiciens sans travail de se produire lors de votre spectacle, nous l’apprécierions vraiment”, avait imploré l’artiste dans son message.

Message entendu, puisque le duo a finalement pu monter sur scène, pour le plus grand plaisir du public.

© VIA REUTERS

Les principaux vainqueurs de la 63ème édition

Album de l’année

“Folklore” de Taylor Swift

Enregistrement de l’année, attribué pour la performance globale d’un titre

“Everything I Wanted” de Billie Eilish

Chanson de l’année, attribué aux auteurs/compositeurs

“I Can’t Breathe” de H.E.R.

Révélation de l’année

Megan Thee Stallion

Meilleure vidéo musicale

“Brown Skin Girl” de Beyoncé, Blue Ivy et WizKid

Meilleur album de rap

 “King’s Disease” de Nas

Meilleur album de rock

“The New Abnormal” de The Strokes

Meilleur album vocal pop

“Future Nostalgia” de Dua Lipa

Meilleur performance pop solo

“Watermelon Sugar” de Harry Styles

Meilleur duo ou performance collective pop

“Rain On Me” de Lady Gaga et Ariana Grande

Meilleur album de musique urbaine contemporaine

“YHLQMDLG” de Bad Bunny

Meilleur album de R&B

“Bigger Love” de John Legend

Meilleur album de musique alternative

“Fetch the Bolt Cutters” de Fiona Apple

Meilleur album de musique du monde

“Twice As Tall” de Burna Boy

Par 7sur7

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !