🇳🇬 Au Nigeria, le naufrage d’un bateau surchargé fait 76 morts

🇳🇬 Au Nigeria, le naufrage d’un bateau surchargé fait 76 morts

Soixante-seize personnes, soit la quasi-totalité des passagers d’un bateau surchargé, ont trouvé la mort lors de son naufrage vendredi 7 octobre au Nigeria pendant une crue du fleuve Niger, a annoncé dimanche le président Muhammadu Buhari. Quelque 85 personnes se trouvaient à bord du bateau qui naviguait dans l’Etat d’Anambra, dans le sud-est du pays, quand la montée des eaux a fait chavirer le navire. Lire aussi : En Afrique de l’Ouest, des pluies record ont causé la mort de plusieurs centaines de personnes

« Le bateau qui transportait [semble-t-il] 85 personnes aurait chavirĂ© Ă  la suite d’inondations dans la zone d’Ogbaru de l’Etat et les services d’urgence ont confirmĂ© un bilan de 76 morts Â», a indiquĂ© le bureau de M. Buhari. « Je prie pour le repos de l’âme des dĂ©funts et pour la sĂ©curitĂ© de tous, ainsi que pour le bien-ĂŞtre des membres des familles des victimes de ce tragique accident Â», a ajoutĂ© le prĂ©sident.

Le gouverneur de l’Etat d’Anambra Charles Soludo a apportĂ© son soutien aux familles des victimes. « Cette nouvelle est toujours un choc pour le gouvernement et le bon peuple de l’Etat d’Anambra. J’adresse ma sympathie aux familles des personnes touchĂ©es Â», a fait savoir M. Soludo dans un communiquĂ©.

Pires inondations depuis 2012

Plus tĂ´t dans la journĂ©e de dimanche, les services de secours ont signalĂ© que la montĂ©e des eaux entravait les recherches pour retrouver les personnes portĂ©es disparues depuis le naufrage de leur bateau vendredi. « Le niveau de l’eau est (…) trop Ă©levĂ© pour une opĂ©ration de recherche et de sauvetage efficace Â», a dĂ©clarĂ© dimanche Ă  l’AFP Thickman Tanimu, coordinateur sud-est de l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA).

M. Tanimu a précisé que le niveau de l’eau était 11 % plus élevé que lors des fortes inondations survenues il y a dix ans dans ce vaste pays d’Afrique de l’Ouest de plus de 200 millions d’habitants. Il a ajouté que la NEMA avait contacté l’armée de l’air nigériane pour qu’elle fournisse des hélicoptères dans le cadre des opérations de sauvetage. Lire aussi : En Afrique, l’intensification des phénomènes climatiques extrêmes augmente les « risques de tensions et de conflits »

Les accidents impliquant des bateaux sont fréquents au Nigeria. Ils sont souvent liés à une surcharge des navires, à une vitesse excessive, à un mauvais entretien et au non-respect des règles de circulation. Depuis le début de la saison des pluies, de nombreuses régions du Nigeria ont été ravagées par des inondations.

Plus de 300 personnes ont été tuées et au moins 100 000 autres se sont retrouvées sans abri lors des pires inondations que le pays ait connues depuis 2012, selon les services d’urgence. Des milliers de terres agricoles et de cultures ont également été inondées, faisant craindre une pénurie alimentaire et la famine dans un pays déjà confronté aux conséquences de la pandémie du Covid-19 et de la guerre en Ukraine.

Le Monde

error: Oups... contenu protégé ;)