Sujet sur l’homosexualité : les responsables pourraient être relevés de leurs fonctions

Sujet sur l’homosexualité : les responsables pourraient être relevés de leurs fonctions

Si les responsables sont identifiés dans l’affaire de la proposition de sujet sur l’homosexualité aux examens blancs de Rufisque, des sanctions vont suivre. C’est la révélation de Mohamed Moustapha Diagne, porte-parole du ministère de l’Education. 

«Des sanctions à la mesure de la faute seront prises aux fins d’empêcher que pareille situation ne se reproduise. Le ou les responsables peuvent être relevés de leurs fonctions ou suspendus, comme mesure conservatoire. Le ministre Mamadou Talla a déjà donne des instructions dans ce sens », a dit M. Diagne.

Dans cette affaire, où se situe la responsabilité du ministère de l’Éducation nationale ? Le directeur de la Communication et de la Formation botte en touche. « Pour cette affaire, c’est le niveau déconcentré qui est concerné. Les académies, sur certains aspects liés à la pédagogie, sont autonomes. L’enquête administrative sera circonscrite dans l’Académie de Rufisque. » 

Et dans une note de précision, le ministère de l’Education nationale rappelle que les curricula et les programmes de notre système éducatif demeurent scrupuleusement adossés à nos valeurs et croyances, conformément à la loi d’orientation et la lettre de politique générale secteur Éducation. Que le Président Macky Sall a affirmé et réaffirmé cette position publiquement et devant les chefs d’Etat des plus grands pays du monde.

«De toute façon, le système éducatif ne va jamais permettre qu’on enseigne dans les écoles l’homosexualité, c’est exclu. Il arrive,
cependant, de temps à autre, que des choses échappent à la vigilance de l’Inspection d’académie
 », a-t-il expliqué dans L’Observateur.

Par PressAfrik

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci