Russie: Alexeï Navalny condamné à trois ans et demi de prison ferme

Russie: Alexeï Navalny condamné à trois ans et demi de prison ferme

Un tribunal de Moscou a ordonné ce mardi l’emprisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny, révoquant le sursis d’une précédente condamnation. La juge a indiqué que le détracteur du Kremlin devra purger trois ans et demi de prison de sa peine prononcée en 2014, moins les mois qu’il avait passés assigné à résidence cette année-là.

Dès les premiers échanges dans l’enceinte du tribunal, cela s’annonçait mal pour Alexey Navalny, relate notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin.

Le parquet a rejeté les pièces attestant des soins reçus par Alexeï Navalny dans la clinique berlinoise de la Charité après une tentative d’empoisonnement. Pour l’accusation, aucune d’entre elles n’indiquait où se trouvait l’opposant entre sa sortie de la clinique le 29 septembre dernier et son retour en Russie le 17 janvier.

Les services pénitentiaires russes reprochent à l’opposant de ne pas avoir contacté ses officiers de probation, dont les coordonnées figurent sur le site des services pénitentiaires, alors qu’il donnait des interviews à la presse.

Des arguments mis à mal par l’avocat de Navalny, qui a dit avoir transmis aux autorités un message de l’opposant expliquant sa situation. Et Navalny d’ironiser : « Que vous aurait-il fallu de plus ? Un enregistrement vidéo ? Même Vladimir Poutine a dit à la télévision que j’étais en Allemagne pour un traitement. » Une déclaration qui illustre le caractère kafkaïen de cette affaire.

RFI

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci