Ousmane Sonko prévient l’Etat « la 2e vague de manifestations risque d’être plus dévastatrice »

Ousmane Sonko prévient l’Etat « la 2e vague de manifestations risque d’être plus dévastatrice »

Ousmane Sonko poursuit ses tournées de remerciements. Ce mardi 16 mars, le leader de Pastef les Partiotes s’est rendu au siège du mouvement panafricain FRAPP/ France Dégage où il a également rencontré le mouvement citoyen DOYNA.  Au cours de cette rencontre, l’opposant s’est prononcé sur la situation des 120 personnes arrêtés lors des dernières émeutes qui selon lui « sont injustement détenues pour simplement avoir manifesté alors que le grand criminel continue de circuler tranquillement ».

Ainsi, Il espère leur libération dont Guy Marius Sagna (l’activiste et membre fondateur de la plateforme Frapp France-dégage) dans les prochains jours. 

Toutefois, a prévenu Ousmane Sonko que si la liste des exigences remises à l’Etat du Sénégal ne sont pas respectées, « la deuxième vague de manifestations risque d’être plus dévastatrice que la première. Parce que le peuple est déjà conscient et mobilisé ». 

Le leader de Pastef déclare avoir accepté le « Ndiguel »  du khalife général des mourides Serigne Mountakha Mbacké après avoir reçu son émissaire Serigne Bassirou Mbacké Porokhane pour le report de la manifestation du samedi 13 mars dernier et de renoncer aux manifestations.

Cette décision d’après lui, permettra de laisser jouer aux régulateurs sociaux leur rôle qui est spécifique et de lui montrer le respect qu’il leur voue. Ainsi, un délai a été accordé au gouvernement par l’opposition qui leur a aussi remis ses exigences afin de leur laisser du temps pour qu’il fasse ce qu’il doit faire.

Pressafrik

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !