L’Espagne tente de ralentir l’arrivée de migrants sur son territoire

L’Espagne tente de ralentir l’arrivée de migrants sur son territoire

Une énième visite diplomatique pour tenter de trouver une fin à la crise migratoire.

Dimanche la ministre des Affaires étrangères Arancha González Laya s’est rendue au Sénégal. Un voyage diplomatique, qui s’inscrit dans une offensive d’urgence ces derniers jours de la part du gouvernement espagnol, pour tenter de limiter l’arrivée d’embarcations de migrants sur l’archipel des Canaries.

González Laya s’est entretenue avec le Président sénégalais Macky Sall pour négocier une coopération frontalière entre le Sénégal, l’Espagne et l’Union Européenne. La ministre espagnole a par la suite signé avec son homologue Aïssata Tall Sall un accord de coopération concernant la sécurité sociale, permettant aux ressortissants des deux pays de continuer de contribuer à leur sécurité sociale de leur pays d’origine tout en vivant à l’étranger. Un accord visant à encourager un retour volontaire des migrants sénégalais vivant en Espagne.

Le Sénégal malgré les 1 500 km qui le sépare des îles espagnoles, est devenu un des points de départ des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries.

Cette année plus de 18 000 personnes fuyant la pauvreté et les violences sont débarqué sur les îles espagnoles, dont la moitié dans le dernier mois. C’est une augmentation de 1 000% par rapport à la même période sur l’an dernier.

Par Tancrede Chambraud – africanews – avec AFP

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !