France: Emmanuel Macron annonce le lancement d’États généraux de la justice

France: Emmanuel Macron annonce le lancement d’États généraux de la justice

L’Élysée a annoncé dans un communiqué samedi avoir décidé de lancer des États généraux de la justice alors que les magistrats sont accusés de laxisme par les policiers, mais aussi par des représentants politiques. Le chef de l’État veut tenter d’apaiser les relations entre la police et la justice.

Des dizaines de milliers de policiers en colère aux portes de l’Assemblée nationale pour réclamer une justice plus sévère. Le ministre de l’Intérieur, des élus de droite et de gauche dans le cortège. La manifestation des forces de l’ordre il y a deux semaines a poussé Emmanuel Macron à réagir.

Le chef de l’État lance donc des États généraux de la justice, une sorte d’audit sur le travail des magistrats avec comme objectif de pointer les angles morts, là où les décisions des juges sont parfois critiquées. On pense notamment à la décision de déclarer pénalement irresponsable le meurtrier de la sexagénaire juive Sarah Halimi en avril dernier.

Dans son communiqué publié samedi 5 juin, le chef de l’État souligne son « profond attachement » à « la séparation des pouvoirs ».

Le garde des sceaux devra « rendra compte chaque année au Parlement »

Autre annonce d’Emmanuel Macron : le garde des sceaux devra « rendra compte chaque année au Parlement de la politique pénale du gouvernement ».

Lancé dans une pré-campagne présidentielle qui ne dit pas son nom, Emmanuel Macron veut éviter de se faire déborder par la droite et l’extrême droite sur le terrain de la sécurité, l’une des premières préoccupations des Français, selon les sondages.

RFI

Commenter

Voulez-vous rester informé(e) en activant les notifications ?    Oui Non merci