Covid-19: le variant anglais est plus mortel, prévient Boris Johnson

Covid-19: le variant anglais est plus mortel, prévient Boris Johnson

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce vendredi que le variant du Covid-19 identifié au Royaume-Uni est non seulement plus contagieux mais aussi jusqu’à 50% plus mortel. Le pays a recensé 1 401 décès du coronavirus dans les dernières 24 heures.

La semaine sur le front de la guerre contre le Covid-19 s’achève sur une note très mitigée au Royaume-Uni. Le taux de reproduction du virus est légèrement retombé et se situe désormais entre 0,8 et 1, ce qui signifie que le nombre d’infections a atteint un plafond dans certaines régions et commence à diminuer dans d’autres, montrant que les effets du troisième confinement se font sentir.

Cette tendance encourageante a cependant été immédiatement balayée par l’annonce ce vendredi 22 janvier au soir que le variant identifié en septembre dans le sud-est du pays était lié à une plus forte mortalité. Chez les 60 ans, le variant s’avère ainsi fatal dans 13 à 14 cas sur 1 000 contre 10 sur 1 000 avec le Covid-19 « classique ».

Cependant, tous les éléments actuellement disponibles montrent que les deux vaccins utilisés au Royaume-Uni contre le Covid-19 restent efficaces contre le nouveau variant. La campagne de vaccination massive continue à aller bon train. Désormais 5,4 millions de personnes ont été vaccinées. Pour autant, la pression sur les hôpitaux n’a pas diminué avec 78% d’hospitalisations en plus par rapport à la première vague.

Dans ce contexte, le gouvernement a de nouveau demandé aux Britanniques de respecter scrupuleusement les consignes et de rester chez eux. Boris Johnson a même prévenu que les restrictions actuelles ne seront pas levées avant le niveau d’infection soit retombé partout dans le pays.

Par RFI

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !